Notre Histoire

Version à imprimerSend by email
 

Les débuts du transport passagers par avion ont été difficiles. Les vols étaient turbulents, les appareils ne volaient pas à plus de 10 000 pieds, les cabines n’étaient pas pressurisées et les passagers demeuraient à leurs sièges par souci de conservation de l’énergie. Le seul oxygène à bord était destiné aux pilotes. Le café était servi par les agents de bord (hôtesses de l’air) à partir de grands thermos dans des verres en polystyrène.

Le rôle des agents de bord a évolué au même rythme que le transport des passagers.

À la fin des années 40 les agents de bord et d’autres travailleurs formaient des syndicats indépendants. En 1948, ces syndicats ont fusionné pour former l’Association du personnel naviguant des lignes aériennes canadiennes, un groupe qui a été accrédité pour représenter tous les chefs de cabine et agents de bord. En 1949, le Canada effectuait des vols vers l’Australie et la première convention collective avait été négociée.

Au cours des années 50, le syndicat s’est battu pour obtenir une limitation du nombre d’heures de vol et de meilleurs salaires et conditions de travail pour les agents de bord.

Les années 60 ont été marquées par une préoccupation grandissante pour la sécurité et une attention particulière aux normes de sécurité à une époque de grands changements. De plus, en 1969, le gouvernement a lié le rôle des agents de bord aux procédures de sécurité lorsqu’il a publié la première ordonnance sur la navigation aérienne qui portait sur des enjeux comme la formation des membres d’équipage, les procédures d’urgence et la composition des équipages. Il s’agissait de la première reconnaissance formelle du personnel de cabine au Canada.

Pendant les années 70, le syndicat s’est battu pour l’obtention de droits permanents et une formation proactive en matière de sécurité tout en faisant pression sur le gouvernement pour qu’il fasse appliquer les règlements.

À la fin des années 80 et pendant les années 90, une expansion importante de la capacité de transport aérien du Canada a mené à une période difficile pour les employés des transporteurs. Plusieurs transporteurs importants ont connu des grèves au cours de ces années. C’est à la fin des années 80 qu’a eu lieu la privatisation d’Air Canada et l’introduction de la notion de ciel ouvert. À la fin des années 90, nous avons été témoins de nombreuses fermetures et fusions ainsi que de changements importants au sein de l’industrie. Pendant toute cette période le syndicat que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de composante d’Air Canada du SCFP s’est battu pour préserver les droits des agents de bord et assurer la sécurité des passagers.