En fait - Astuce de la semaine - Délais prévus pour le dépôt d’un grief

Si vous croyez qu’il y a eu violation de vos droits en vertu de la convention collective et que vous n’êtes pas en mesure de régler la situation avec un superviseur, vous avez soixante (60) jours (à l’exclusion des fins de semaine et des jours fériés) pour déposer un grief. (Article 13.02) Les griefs qui ne sont pas déposés dans les délais ci-dessus risquent d’être rejetés par les arbitres.  Si vous avez des préoccupations ou des questions au sujet de ces délais établis, veuillez contacter votre section locale pour obtenir des conseils.

 

Les membres d’Air Canada Rouge qui croient qu’il y a eu violation de leurs droits en vertu de la convention collective peuvent s’adresser à un superviseur afin de régler la situation. Si l’employé ne résout pas l’affaire ou choisit de ne pas s’adresser directement à un superviseur, il peut s’adresser à sa section locale qui entamera des discussions officielles avec la société en son nom afin de tenter de la résoudre. Une fois que ces discussions ont eu lieu et que l’affaire n’est toujours pas résolue, le syndicat peut lancer le processus de grief. Un grief doit être déposé dans les 15 jours suivant la dernière discussion avec un représentant de la direction (L55.19.03.01). Les griefs qui ne sont pas déposés dans les délais ci-dessus risquent d’être rejetés par les arbitres.  Si vous avez des préoccupations ou des questions au sujet de ces délais établis, veuillez consulter votre section locale syndicale pour obtenir des conseils.