Mises à jour sur la réouverture des négociations

Mise à jour sur la réouverture des négociations en 2019

Pour faire suite à notre dernière mise à jour sur les négociations du 1er février 2022 (CLIQUEZ ICI), le syndicat souhaite vous tenir informés des prochaines étapes.  Nous allons maintenant nous engager dans un arbitrage d'intérêt cette semaine.  Nous prévoyons que cet arbitrage sera la dernière étape du processus visant à obtenir une résolution et un renouvellement de la convention collective du 1er avril 2019 au 31 mars 2022. Ce processus est décrit dans le protocole d'entente cadre de 10 ans (CLIQUEZ ICI).  Le syndicat et Air Canada ont prévu trois jours d'audience avec l'arbitre Vince Ready, qui commence demain.  Chaque partie a déposé des mémoires juridiques détaillés.  Il s'agit d'un processus exhaustif et complet qui est le point culminant de nombreux mois de négociations.  L'arbitre examinera les mémoires des deux parties et rendra sa décision à une date indéterminée.  Nous espérons qu'il y aura une partie de la procédure à laquelle les membres pourront assister et nous vous informerons dès que l'arbitre aura déterminé le processus de participation des membres.

Nous tenions à souligner que le protocole d'entente cadre limite les propositions qui peuvent être présentées, et limite spécifiquement les augmentations de coûts au réseau principal d'Air Canada. Au cours de la phase de négociation et de médiation de cette réouverture, le syndicat et l'employeur ont pu s'entendre sur un nombre limité de propositions. L'intention des deux parties est que la sentence arbitrale sur les intérêts inclue les changements convenus en plus des gains réalisés conformément à la décision de l'arbitre.

Voici quelques points essentiels sur lesquels les parties se sont mises d'accord :

  • Clarifier qu'un détenteur de bloc de réserve de l'exploitation principale a droit à 12 heures de repos d'équipage avant/après les sessions de formation ou le voyage vers une session de formation.
  • Fournir une plus grande flexibilité aux détenteurs de blocs de réserve de l'exploitation principale quant au nombre minimum d'ODG dans le cadre du CPE.
  • Proposition globale sur la réserve à l'Air Canada Rouge
    • Passer à un cadre pour les détenteurs de blocs réguliers et les détenteurs de blocs de réserve semblable à celui de l'exploitation principale.
    • Augmenter la MMG à 80 heures pour les détenteurs de blocs de réserve.
    • Possibilité de renoncer à certaines règles de blocage concernant les jours de congé pour les détenteurs de blocs réguliers et de réserve.
    • Augmentation du nombre minimum de GDO et d'UDO pour les détenteurs de blocs de réserve.
    • Augmentation du repos minimum de l'équipage à la base d'origine pour les détenteurs de blocs de réserve.
    • Élimination de la possibilité de réduire à neuf (9) heures le repos de l'équipage en escale.
  • Propositions d'ordre administratif visant à corriger les erreurs grammaticales ou les omissions des cycles de négociation précédents.

Le syndicat présente quatre propositions non monétaires pour l'exploitation principale et deux propositions monétaires pour Air Canada Rouge. La Société cherche à obtenir un certain nombre de concessions.  En raison de la nature délicate de ce type de procédure, nous sommes limités dans les informations que nous pouvons fournir. Nous demandons à l'arbitre Ready de nous indiquer quelles informations peuvent être communiquées aux membres.  Nous avons l'intention de sensibiliser et d'informer l'ensemble des membres une fois que la décision de l'arbitre Ready aura été communiquée aux parties.  Nous fournirons plus de détails sur le déroulement du processus lorsque nous serons en mesure de le faire.

Mise à jour sur la réouverture des négociations 2022

Suite au processus d'arbitrage d'intérêt mentionné ci-dessus pour la réouverture de 2019, le syndicat a informé Air Canada/Air Canada Rouge la semaine dernière de son intention d'entamer des négociations pour la prochaine "réouverture", conformément à la convention collective.  Le processus est le même que pour la réouverture actuelle de 2019.

Le syndicat était tenu de signifier un avis de négociation avant le 31 mars 2022. Restez à l'écoute pour les prochaines étapes, car nous avons bien l'intention de sonder les membres. Il est important pour votre comité de négociation que vos voix soient entendues.  Nous voulons vous demander conseil sur les questions que vous aimeriez voir abordées, tout en gardant à l'esprit les limites fixées dans le cadre décennal de la MOS.  Nous n'entamerons pas le prochain cycle de négociations tant que le cycle actuel ne sera pas terminé.

Solidairement,

Votre conseil exécutif de la Composante