Le point sur les négociations - Participation des membres et au-delà

Certains membres ont manifesté le désir d'assister à l'audience d'arbitrage des intérêts dans laquelle votre exécutif syndical est actuellement engagé. Nous avons récemment publié un bulletin décrivant où nous en sommes dans le cycle de négociation et quel processus nous entreprenons. Vous pouvez trouver ce bulletin ICI. Nous sommes reconnaissants de l'intérêt de nos membres et nous sommes heureux de constater qu'ils veulent participer et assister à l'audience d'arbitrage. Nous avons examiné les questions de procédure ce matin, le syndicat ayant demandé que les membres soient présents.  L'arbitre Vince Ready a entendu les arguments des deux parties et a ordonné que nos membres ne puissent pas être présents. Nous ferons part de sa décision écrite aux membres dès que nous en aurons reçu une copie.

Nous espérions clairement un meilleur résultat.  Nous tenons à vous assurer que votre comité de négociation est pleinement investi dans la représentation des membres à chaque étape de ce processus. Nous admettons qu'il est frustrant pour nous qu'il ne s'agisse pas d'une ronde complète de négociations ouvertes, mais nous sommes armés d'un excellent conseiller juridique, d'experts financiers, du soutien du SCFP national et de la richesse de connaissances, de sagesse et d'expérience que possède votre comité de négociation.

Étant donné que nous voulons avoir des membres informés et éduqués, nous avons pensé que c'était une bonne occasion d'expliquer ce qu'est l'arbitrage d'intérêt et la phase de cette réouverture dans laquelle nous sommes maintenant.

ARBITRAGE D'INTÉRÊT
L'arbitrage est un processus dans lequel une tierce partie neutre entend les preuves présentées par le syndicat et l'employeur sur les questions en litige, et rend une décision contraignante.

Dans le contexte de ces réouvertures et du protocole d'accord négocié en 2015, l'arbitrage d'intérêts établit de nouvelles conditions dans une convention collective.

Dans notre convention collective et dans le protocole d'accord régissant la présente ronde, il y a des exceptions aux éléments qui peuvent être inclus pour l'arbitrage d'intérêt.

Les éléments qui ne peuvent PAS être inclus pour l'arbitrage des intérêts sont :

  1. L'augmentation annuelle des salaires ;
  2. Indemnités de repas ;
  3. Durée du présent protocole ;
  4. L'article 2 dans son intégralité ;
  5. Pension - tous les aspects autres que les améliorations apportées au régime à cotisations définies existant ;
  6. Sécurité de l'emploi LOU dans son intégralité ;
  7. La lettre d'intention sur les avantages indirects dans son intégralité ; et
  8. La durée de toute convention collective qui entrera en vigueur en vertu du protocole d'accord.

Un maximum de 10 points qui restent en litige peuvent être soumis à un arbitrage d'intérêt par le Syndicat ou la Compagnie.

NEUTRALITÉ DES COÛTS ET EXCEPTIONS POUR ROUGE
Tant pour le réseau principal que pour Rouge, l'arbitre tiendra compte de plusieurs éléments lorsqu'il rendra une décision sur un point d'arbitrage d'intérêt admissible, notamment le coût total de la proposition et son incidence sur la rémunération totale. L'arbitre ne rendra pas une décision qui augmente le coût des obligations d'Air Canada ou d'Air Canada Rouge.

Exceptions à la neutralité des coûts :
Toutefois, les éléments suivants de Rouge peuvent entraîner une augmentation du coût en fonction d'une comparaison avec les conditions d'emploi d'autres employés comparables chez Air Canada Rouge, chez d'autres transporteurs à bas prix ou au Canada en général, et/ou du coût de la vie :

  1. Avantages sociaux ;
  2. Congés de maladie pour Air Canada Rouge ;
  3. Crédits, garanties et primes pour le personnel de cabine d'Air Canada Rouge ;
  4. Vacances pour Air Canada Rouge ;
  5. L'article 14 (Horaire et planification) et l'article 15 (Limites des périodes de service) du protocole d'accord d'Air Canada Rouge ;
  6. Tout autre élément dont les parties conviennent qu'il est à leur avantage mutuel.

Nous remercions les membres de leur soutien pendant cette période et nous vous encourageons à nous contacter si vous avez des questions sur ce processus. Nous espérons que nous ferons de petits progrès au cours de cette réouverture et de la suivante et que nous créerons lentement un élan et un soutien au sein des membres. Lorsque nous aurons atteint ces objectifs et que nous pourrons négocier ouvertement et pleinement en 2025, nous aurons une unité de négociation forte et cohésive.

Collectivement, nous ne nous reposerons pas tant que des gains significatifs n'auront pas été obtenus pour l'ensemble des membres et que vos voix n'auront pas été entendues haut et fort.   Restez à l'affût des nouveaux bulletins relatifs à l'enquête sur les négociations lors de la prochaine réouverture.  C'est par ce biais que vous pourrez faire part de vos préoccupations et des lacunes qui, selon vous, doivent être comblées dans notre convention collective. Nous vous promettons d'écouter, d'apprendre et, encore une fois, d'aller de l'avant lors de la prochaine réouverture avec une compréhension complète des besoins des membres.

Solidairement,

Votre conseil exécutif de la Composante