Sondage sur les négociations 2022

Votre exécutif d'élément d'Air Canada est heureux de vous annoncer que la partie 1 de votre sondage de réouverture des négociations pour 2022 est en ligne et prête à être remplie !

Vous recevrez sous peu un courriel contenant le lien vers votre sondage. Il peut être complété sur un ordinateur, une tablette ou un téléphone mobile.

Si vous ne recevez pas le courriel, si vous n'avez pas enregistré votre adresse électronique auprès de nous à l'Élément d'Air Canada, ou si vous avez des questions sur l'accès au sondage, etc., n'hésitez pas à nous joindre à contact@accomponent.ca.

Solidairement,

Votre conseil exécutif de la Composante

Le point sur les négociations - Participation des membres et au-delà

Certains membres ont manifesté le désir d'assister à l'audience d'arbitrage des intérêts dans laquelle votre exécutif syndical est actuellement engagé. Nous avons récemment publié un bulletin décrivant où nous en sommes dans le cycle de négociation et quel processus nous entreprenons. Vous pouvez trouver ce bulletin ICI. Nous sommes reconnaissants de l'intérêt de nos membres et nous sommes heureux de constater qu'ils veulent participer et assister à l'audience d'arbitrage. Nous avons examiné les questions de procédure ce matin, le syndicat ayant demandé que les membres soient présents.  L'arbitre Vince Ready a entendu les arguments des deux parties et a ordonné que nos membres ne puissent pas être présents. Nous ferons part de sa décision écrite aux membres dès que nous en aurons reçu une copie.

Nous espérions clairement un meilleur résultat.  Nous tenons à vous assurer que votre comité de négociation est pleinement investi dans la représentation des membres à chaque étape de ce processus. Nous admettons qu'il est frustrant pour nous qu'il ne s'agisse pas d'une ronde complète de négociations ouvertes, mais nous sommes armés d'un excellent conseiller juridique, d'experts financiers, du soutien du SCFP national et de la richesse de connaissances, de sagesse et d'expérience que possède votre comité de négociation.

Étant donné que nous voulons avoir des membres informés et éduqués, nous avons pensé que c'était une bonne occasion d'expliquer ce qu'est l'arbitrage d'intérêt et la phase de cette réouverture dans laquelle nous sommes maintenant.

ARBITRAGE D'INTÉRÊT
L'arbitrage est un processus dans lequel une tierce partie neutre entend les preuves présentées par le syndicat et l'employeur sur les questions en litige, et rend une décision contraignante.

Dans le contexte de ces réouvertures et du protocole d'accord négocié en 2015, l'arbitrage d'intérêts établit de nouvelles conditions dans une convention collective.

Dans notre convention collective et dans le protocole d'accord régissant la présente ronde, il y a des exceptions aux éléments qui peuvent être inclus pour l'arbitrage d'intérêt.

Les éléments qui ne peuvent PAS être inclus pour l'arbitrage des intérêts sont :

  1. L'augmentation annuelle des salaires ;
  2. Indemnités de repas ;
  3. Durée du présent protocole ;
  4. L'article 2 dans son intégralité ;
  5. Pension - tous les aspects autres que les améliorations apportées au régime à cotisations définies existant ;
  6. Sécurité de l'emploi LOU dans son intégralité ;
  7. La lettre d'intention sur les avantages indirects dans son intégralité ; et
  8. La durée de toute convention collective qui entrera en vigueur en vertu du protocole d'accord.

Un maximum de 10 points qui restent en litige peuvent être soumis à un arbitrage d'intérêt par le Syndicat ou la Compagnie.

NEUTRALITÉ DES COÛTS ET EXCEPTIONS POUR ROUGE
Tant pour le réseau principal que pour Rouge, l'arbitre tiendra compte de plusieurs éléments lorsqu'il rendra une décision sur un point d'arbitrage d'intérêt admissible, notamment le coût total de la proposition et son incidence sur la rémunération totale. L'arbitre ne rendra pas une décision qui augmente le coût des obligations d'Air Canada ou d'Air Canada Rouge.

Exceptions à la neutralité des coûts :
Toutefois, les éléments suivants de Rouge peuvent entraîner une augmentation du coût en fonction d'une comparaison avec les conditions d'emploi d'autres employés comparables chez Air Canada Rouge, chez d'autres transporteurs à bas prix ou au Canada en général, et/ou du coût de la vie :

  1. Avantages sociaux ;
  2. Congés de maladie pour Air Canada Rouge ;
  3. Crédits, garanties et primes pour le personnel de cabine d'Air Canada Rouge ;
  4. Vacances pour Air Canada Rouge ;
  5. L'article 14 (Horaire et planification) et l'article 15 (Limites des périodes de service) du protocole d'accord d'Air Canada Rouge ;
  6. Tout autre élément dont les parties conviennent qu'il est à leur avantage mutuel.

Nous remercions les membres de leur soutien pendant cette période et nous vous encourageons à nous contacter si vous avez des questions sur ce processus. Nous espérons que nous ferons de petits progrès au cours de cette réouverture et de la suivante et que nous créerons lentement un élan et un soutien au sein des membres. Lorsque nous aurons atteint ces objectifs et que nous pourrons négocier ouvertement et pleinement en 2025, nous aurons une unité de négociation forte et cohésive.

Collectivement, nous ne nous reposerons pas tant que des gains significatifs n'auront pas été obtenus pour l'ensemble des membres et que vos voix n'auront pas été entendues haut et fort.   Restez à l'affût des nouveaux bulletins relatifs à l'enquête sur les négociations lors de la prochaine réouverture.  C'est par ce biais que vous pourrez faire part de vos préoccupations et des lacunes qui, selon vous, doivent être comblées dans notre convention collective. Nous vous promettons d'écouter, d'apprendre et, encore une fois, d'aller de l'avant lors de la prochaine réouverture avec une compréhension complète des besoins des membres.

Solidairement,

Votre conseil exécutif de la Composante

Mises à jour sur la réouverture des négociations

Mise à jour sur la réouverture des négociations en 2019

Pour faire suite à notre dernière mise à jour sur les négociations du 1er février 2022 (CLIQUEZ ICI), le syndicat souhaite vous tenir informés des prochaines étapes.  Nous allons maintenant nous engager dans un arbitrage d'intérêt cette semaine.  Nous prévoyons que cet arbitrage sera la dernière étape du processus visant à obtenir une résolution et un renouvellement de la convention collective du 1er avril 2019 au 31 mars 2022. Ce processus est décrit dans le protocole d'entente cadre de 10 ans (CLIQUEZ ICI).  Le syndicat et Air Canada ont prévu trois jours d'audience avec l'arbitre Vince Ready, qui commence demain.  Chaque partie a déposé des mémoires juridiques détaillés.  Il s'agit d'un processus exhaustif et complet qui est le point culminant de nombreux mois de négociations.  L'arbitre examinera les mémoires des deux parties et rendra sa décision à une date indéterminée.  Nous espérons qu'il y aura une partie de la procédure à laquelle les membres pourront assister et nous vous informerons dès que l'arbitre aura déterminé le processus de participation des membres.

Nous tenions à souligner que le protocole d'entente cadre limite les propositions qui peuvent être présentées, et limite spécifiquement les augmentations de coûts au réseau principal d'Air Canada. Au cours de la phase de négociation et de médiation de cette réouverture, le syndicat et l'employeur ont pu s'entendre sur un nombre limité de propositions. L'intention des deux parties est que la sentence arbitrale sur les intérêts inclue les changements convenus en plus des gains réalisés conformément à la décision de l'arbitre.

Voici quelques points essentiels sur lesquels les parties se sont mises d'accord :

  • Clarifier qu'un détenteur de bloc de réserve de l'exploitation principale a droit à 12 heures de repos d'équipage avant/après les sessions de formation ou le voyage vers une session de formation.
  • Fournir une plus grande flexibilité aux détenteurs de blocs de réserve de l'exploitation principale quant au nombre minimum d'ODG dans le cadre du CPE.
  • Proposition globale sur la réserve à l'Air Canada Rouge
    • Passer à un cadre pour les détenteurs de blocs réguliers et les détenteurs de blocs de réserve semblable à celui de l'exploitation principale.
    • Augmenter la MMG à 80 heures pour les détenteurs de blocs de réserve.
    • Possibilité de renoncer à certaines règles de blocage concernant les jours de congé pour les détenteurs de blocs réguliers et de réserve.
    • Augmentation du nombre minimum de GDO et d'UDO pour les détenteurs de blocs de réserve.
    • Augmentation du repos minimum de l'équipage à la base d'origine pour les détenteurs de blocs de réserve.
    • Élimination de la possibilité de réduire à neuf (9) heures le repos de l'équipage en escale.
  • Propositions d'ordre administratif visant à corriger les erreurs grammaticales ou les omissions des cycles de négociation précédents.

Le syndicat présente quatre propositions non monétaires pour l'exploitation principale et deux propositions monétaires pour Air Canada Rouge. La Société cherche à obtenir un certain nombre de concessions.  En raison de la nature délicate de ce type de procédure, nous sommes limités dans les informations que nous pouvons fournir. Nous demandons à l'arbitre Ready de nous indiquer quelles informations peuvent être communiquées aux membres.  Nous avons l'intention de sensibiliser et d'informer l'ensemble des membres une fois que la décision de l'arbitre Ready aura été communiquée aux parties.  Nous fournirons plus de détails sur le déroulement du processus lorsque nous serons en mesure de le faire.

Mise à jour sur la réouverture des négociations 2022

Suite au processus d'arbitrage d'intérêt mentionné ci-dessus pour la réouverture de 2019, le syndicat a informé Air Canada/Air Canada Rouge la semaine dernière de son intention d'entamer des négociations pour la prochaine "réouverture", conformément à la convention collective.  Le processus est le même que pour la réouverture actuelle de 2019.

Le syndicat était tenu de signifier un avis de négociation avant le 31 mars 2022. Restez à l'écoute pour les prochaines étapes, car nous avons bien l'intention de sonder les membres. Il est important pour votre comité de négociation que vos voix soient entendues.  Nous voulons vous demander conseil sur les questions que vous aimeriez voir abordées, tout en gardant à l'esprit les limites fixées dans le cadre décennal de la MOS.  Nous n'entamerons pas le prochain cycle de négociations tant que le cycle actuel ne sera pas terminé.

Solidairement,

Votre conseil exécutif de la Composante

Mise à jour des négociations

Suite à la dernière mise à jour sur les négociations que nous vous avons présentée le 16 novembre 2021 (cliquez ICI pour la consulter), votre comité de négociation a rencontré le mois dernier Air Canada et l'arbitre Vince Ready pour une nouvelle tentative de médiation. Malheureusement, les parties n'ont pas été en mesure de conclure une entente finale et certains points demeurent en litige. Nous avons donc demandé au conseiller juridique du syndicat de commencer à se préparer à l'arbitrage. Des dates ont déjà été fixées à la fin mars 2022 pour poursuivre ce processus.

Cet arbitrage se déroulera dans les strictes limites du protocole d'accord-cadre de 10 ans, qui limite les types de propositions pouvant être soumises à l'arbitrage. De plus, l'arbitre ne peut rendre une sentence qui augmenterait le coût total d'Air Canada l'exploitation principale ou d'Air Canada Rouge, à l'exception de certains éléments chez Air Canada Rouge qui pourraient entraîner une augmentation des coûts.

Nous devons vous faire savoir que le processus de négociation tout au long de cette réouverture a été assez frustrant. Comme vous le savez probablement, les limites du protocole d'entente négocié précédemment (cliquez ICI pour le consulter) limitent les éléments sur lesquels Air Canada est prête à s'engager sans une concession correspondante. Nous avons hérité de ce langage et nous utiliserons toutes les ressources disponibles à notre avantage, mais l'influence de votre comité de négociation est limitée. Cette situation pourrait être aggravée par l'impact de COVID-19 sur l'industrie de l'aviation.

Nous gardons l'espoir que le résultat final permettra de régler certaines des conditions de travail abominables à Air Canada Rouge et de maintenir le statu quo à Air Canada l'exploitation principale avec quelques améliorations / changements sans frais. Nous ne devons pas oublier que notre capacité à négocier ouvertement n'est pas si éloignée, et nous devons tous commencer à planifier et à imaginer ce que nous pourrons réaliser à ce moment-là. Dans l'intervalle, nous nous battrons bec et ongles pour obtenir tous les gains possibles pour les membres, malgré les obstacles.

Solidairement,

Votre conseil exécutif de la Composante