CHQ-21-11 - Crédits de congés payés en période de congé, CHQ-21-12 - Attribution des vacances lors du rappel d'une mise à pied et violation de l'ancienneté, Augmentation des congés fériés - Journée nationale pour la vérité et la réconciliation

CHQ-21-11 - Crédits de congés payés en dehors des heures de travail
Le syndicat a discuté avec la compagnie au sujet de la récente décision de la compagnie de reconnaître votre période de vacances comme du temps libre lorsque vous êtes en congé de maladie et que vous recevez le SSUC/PCU, mais la compagnie n'est pas d'accord pour dire que cela est accompagné d'une rémunération.  En d'autres termes, il se peut que l'on vous ait accordé la totalité de vos vacances et que vous les ayez prises, mais si vous avez opté pour le SSUC ou le PCU, l'employeur a décidé de ne pas vous payer pour ces jours de vacances.  Le syndicat n'est pas du tout d'accord avec cette décision, et comme nous n'avons pas été en mesure de parvenir à une conclusion, et comme nous avons vu un grand nombre de membres déduits pour cette période de vacances, nous avons déposé le grief ci-joint (CLIQUEZ ICI).

CHQ-21-12 - Attribution des vacances lors du rappel d'une mise à pied et violation de l'ancienneté
Le syndicat a également discuté avec l'employeur pour tenter d'obtenir le droit pour nos membres de soumissionner pour des vacances à leur retour de mise à pied.  Le syndicat a même offert d'aider au processus afin de s'assurer que nous puissions l'accélérer avec tous les rappels récents.  L'entreprise a indiqué qu'elle ne pouvait pas aller de l'avant et que nous devions donc déposer un grief, CLIQUEZ ICI pour le voir.  Le syndicat croit fermement que nous vivons une période sans précédent et que vous devriez être en mesure de soumissionner en fonction de votre ancienneté et non pas vous voir attribuer des dates aléatoires lors de votre rappel.

Augmentation du congé férié - Journée nationale pour la vérité et la réconciliation
La Société a fait savoir que tous les membres, du réseau principal d'Air Canada et d'Air Canada Rouge, se verront accorder un jour de vacances supplémentaire en raison de l'annonce récente du jour férié fédéral.  Pour que l'histoire tragique et l'héritage permanent des pensionnats autochtones ne soient jamais oubliés. La nouvelle journée nationale rendra hommage aux survivants, à leurs familles et à leurs communautés. Elle permettra également de s'assurer que la commémoration publique de l'histoire tragique et douloureuse et de l'héritage des pensionnats demeure une composante essentielle du processus de réconciliation.

Si vous avez déjà bénéficié de vacances, celles-ci seront ajoutées à votre prime actuelle.  Si vous avez déjà épuisé votre allocation de vacances pour l'année, un seul jour de vacances sera ajouté à votre horaire.

Congé pour pratiques autochtones traditionnelles
Pour ceux qui ne le savent peut-être pas, voici l'article du Code canadien du travail qui traite du congé pour pratiques autochtones traditionnelles :
Congé pour pratiques autochtones traditionnelles

Congé — cinq jours
206.8 (1) L’employé qui est un autochtone et qui travaille pour un employeur sans interruption depuis au moins trois mois a droit, par année civile, à un congé d’au plus cinq jours pour lui permettre de se livrer à une pratique autochtone traditionnelle, notamment :
   (a) la chasse;
   (b) la pêche;
   (c) la récolte ou la cueillette;
   (d) toute pratique prévue par règlement.

Division du congé
(2) Le congé peut être pris en une ou plusieurs périodes; l’employeur peut toutefois exiger que chaque période de congé soit d’une durée minimale d’une journée.

Documents
(3) L’employeur peut, par écrit et au plus tard quinze jours après le retour au travail de l’employé, demander à celui-ci qu’il fournisse des documents qui démontrent qu’il est un autochtone. L’employé n’est tenu de fournir à l’employeur de tels documents que s’il lui est possible dans la pratique de les obtenir et de les fournir.

Définition de autochtone
(4) Au présent article, autochtone s’entend d’un Indien, d’un Inuit ou d’un Métis.
2017, ch. 33, art. 206

Si vous avez des questions ou des préoccupations, comme toujours, n'hésitez pas à nous contacter.

Solidairement,

Wesley Lesosky
Président, Composante d’Air Canada du SCFP
w.lesosky@accomponent.ca

Rémunération finale de Rouge

(Ceci s'applique uniquement à Air Canada Rouge)

Nous tenons à remercier les personnes qui ont fait part de leurs inquiétudes concernant vos chèques de fin de carrière/sevrage et l'impôt sur le revenu anormalement élevé qui a été prélevé.  Comme vous le savez, votre syndicat a immédiatement fait part de ces préoccupations au service de la paie et à la direction de Rouge.   Après de nombreux échanges, le syndicat a été informé qu'il y avait effectivement un problème avec la programmation de cette paie par Ceridian. Tous les employés n'ont pas été touchés, mais 928 d'entre eux l'ont été. Afin de résoudre ce problème rapidement, le service de la paie nous a informés qu'il travaillait avec Ceridian pour que le fichier de paie soit retraité, de sorte que les personnes surtaxées puissent voir leur impôt final ajusté. Ce paiement sera effectué le vendredi 23 juillet aux personnes concernées.

Nous vous remercions de votre patience pendant que nous enquêtons sur cette affaire.  Bien qu'il ne soit pas toujours facile d'obtenir des réponses complètes, nous sommes heureux de voir cette question résolue.  Tout au long de ce processus, notre intention a toujours été de vous fournir les réponses que vous méritez.

Nous tenons à réaffirmer que nous avons pu agir rapidement et efficacement grâce aux rapports que vous avez soumis au bureau de la section locale et à la copie du syndicat dans les courriels envoyés à la société.  Le syndicat est aussi fort que votre voix, et ce fut une véritable démonstration de solidarité qui a permis au syndicat d'aller de l'avant avec un nouveau tirage.

Solidairement,

Wesley Lesosky
Président, Composante d’Air Canada du SCFP
w.lesosky@accomponent.ca

Craig Smith
Président, Section Locale 4098 - Rouge
craig.smith@cupe4098.ca

Le point sur le Coronavirus 38

Politique de couverture du visage :
Le document de politique sur le couvre-visage a été récemment mis à jour pour refléter l'autorité accrue de l'équipage à gérer les situations de non-conformité. Il est accessible en se connectant à ACAeronet> ePub> Tuile Covid-19> Politique sur les couvre-visage

Nous vous recommandons fortement de consulter ce document avant votre prochain vol.

Augmentations de service :
Dans l'édition du 30JUN21 des nouvelles SEV, la société a annoncé de nombreuses augmentations de service à partir du 07JUL21.

À la fin mai 2021, après avoir été informé des changements de services proposés, le syndicat a consulté un professionnel de la santé et sécurité au travail à l’SCFP titulaire d'une maîtrise en immunologie et d'un doctorat en sciences biomoléculaires.

Également à la fin du mois de mai, le syndicat a consulté ses partenaires syndicaux américains au sujet des politiques de service, de vaccination et de masquage.

Le comité d’orientation en matière de santé et de sécurité a participé à une évaluation des risques d'augmentation des services en mai et des commentaires détaillés ont été soumis à la société le 26MAI21 par le syndicat. Bon nombre des préoccupations n'ont pas été prises en compte. Ceux-ci inclus:

  • Une approche plus progressive de la réintroduction des boissons alcoolisées et un report de la réintroduction en classe Y jusqu'à l'automne, à l'image d'American Airlines.
  • Service en plusieurs étapes dans les classes premium.

Plus important encore, bon nombre des mesures d'atténuation convenues entre les parties prenantes dans l'évaluation des risques restent partiellement achevées ou incomplètes. Ceux-ci inclus:

  • Formation continue de l'équipage concernant le service sécuritaire et la surveillance de l'alcool à bord.
  • Réévaluation des services en plusieurs étapes.
  • Évaluation de l'efficacité des annonces à bord.

Malgré sa pleine participation à l'évaluation des risques, le Comité Politique n'a pas été informé des mesures prises, ni informé des derniers changements de service avant leur publication dans l'IFS News.

Le syndicat est particulièrement préoccupé par la réintroduction de l'alcool en ce moment. Il est bien reconnu que deux injections contre COVID-19 sont nécessaires pour avoir une bonne protection contre la variante Delta hautement contagieuse qui domine désormais dans de nombreuses destinations que nous desservons. Le syndicat a noté que bon nombre de nos clients et membres d'équipage de cabine n’ont peut-être pas encore eu l'occasion d'être complètement vacciné. Il est démontré que l'alcool contribue aux problèmes de port du masque ainsi qu'au non-respect des instructions de l'équipage à bord. Il est étroitement associé à une interaction sociale bruyante et à une diminution de l'accent mis sur les précautions, ce que l'Union considère comme une combinaison dangereuse pour notre équipage à bord.

Vaccination:
Le syndicat continue de suivre de près la politique de l’entreprise et prône l’accessibilité de la vaccination pour ses membres, tout en reconnaissant le droit de ses membres à faire leurs propres choix en matière de santé. De plus, le syndicat a consulté ses partenaires syndicaux nord-américains pour s'informer de la façon dont les autres transporteurs et syndicats abordent ce sujet.

À ce jour, il n'y a aucune obligation de fournir des informations à Air Canada ou Air Canada Rouge concernant votre état de vaccination, et il n'y a aucune exigence de vaccination en place pour les membres d'Air Canada ou d'Air Canada Rouge.

Vos représentants en matière de santé et de sécurité continuent de défendre et recommander des protections appropriées qui prennent en compte les membres d'équipage de cabine non vaccinés, partiellement vaccinés et entièrement vaccinés.

Pour plus d'informations sur les vaccins COVID-19 et les congés payés pour vaccination, cliquez ICI.

Le gouvernement fédéral a publié des lignes directrices pour les interactions sociales en fonction du statut vaccinal. Ceux-ci peuvent être consultés ICI.

L'Institut national sur le vieillissement a publié un outil approuvé par l'Agence de la santé publique du Canada pour aider le public à évaluer le risque de diverses activités sociales. Il existe une version courte et une version longue accessibles ICI.

Les recommandations détaillées de l'ASPC sur l'utilisation des vaccins Covid-19 peuvent être consultées ICI.

Variante Delta:
La variante Delta est devenue dominante dans de nombreuses régions du monde. On estime qu'il est entre 40 et 60 % plus contagieux que la variante Alpha qui a causé la troisième vague cet hiver au Canada et presque deux fois plus contagieux que le virus SARS-CoV-2 d'origine qui a causé la première vague. La recherche montre que deux injections de vaccins à double dose sont nécessaires pour bénéficier d'une protection significative contre les maladies symptomatiques. En conséquence, les autorités de santé publique ont recommandé de privilégier une deuxième dose le plus tôt possible, même si la même marque que la première dose n'est pas disponible.

Rapports:
Le dépôt d'un rapport continue d'être l'un des moyens les plus efficaces de signaler un danger, d'obtenir des réponses, de favoriser le changement et de garantir le respect de vos droits en matière de santé et de sécurité. Il est également essentiel pour signaler les événements perturbateurs des passagers, y compris tous les cas de non-conformité avec les politiques sur le port de couverture de visage.

Tous les membres d'équipage peuvent et doivent déposer leur propre plainte en matière de santé et de sécurité ainsi que des rapports de passagers perturbateurs.

N'oubliez pas que toute non-conformité avec la politique de port de la couverture du visage doit être communiquée à Transports Canada par l'entreprise, mais que cela n'est possible que si VOUS remplissez les rapports. De nombreux membres se sont dit préoccupés par les amendes imposées au client pour non-conformité mineure. Le dépôt d'un rapport ne signifie pas nécessairement que des mesures seront prises contre l'individu, en particulier pour les événements mineurs. Il sert à aider l'entreprise, les comités et TC à comprendre les défis auxquels vous êtes confrontés à bord.

Chez ACRouge, suivez le processus de signalement électronique selon votre Pub pour déposer les signalements de passagers perturbateurs et/ou les plaintes relatives à la santé et à la sécurité.

Chez Mainline, voici comment signaler un danger potential ou une infraction à la partie II du Code canadien du travail ou un passager perturbateur / indiscipliné, y compris la non-conformité du masque :

  • Agent de bord uniquement : Formulaire de préoccupation pour la santé et la sécurité ACF32
  • Agent de bord uniquement : ACF34-D Rapport sur les passagers perturbateurs et indisciplinés
  • Rapport électronique sur les plaintes relatives à la santé et à la sécurité OU Rapport sur la sécurité des passagers perturbateur
  • sims.aircanada.ca
    • Servez-vous de vos identifiants de connexion ACAeronet
    • Dans le menu des rapports (petit cadre en haut à droite) faites défiler vers le bas pour sélectionner le rapport approprié
  • Application de rapport électronique iOS (Android bientôt disponible)
    • Pour les agents de bord utilisant votre appareil, suivez ce lien pour installer l'application et accéder à son guide d'utilisation : ePub > Procédures administratives > Programme de mobilité cabine > iMenu . Une fois l'application installée, accédez à : Paramètres > Général > Gestion des appareils > Air Canada > Confiance
    • Pour les SD, utilisez l'application e-rapport sur votre iPad

Nous savons qu'il y a de nombreuses questions concernant les vaccins, les variantes COVID et la sécurité à bord. Votre syndicat est actif 24 heures sur 24 pour s'assurer que toutes les préoccupations sont entendues et traitées, veuillez nous contacter, utiliser les bons formulaires et tenir vos représentants locaux en santé et sécurité du SCFP au courant de tout problème.

Solidairement,

Les primes pandémie versées par Air Canada sont immorales et la compagnie devrait être gênée

Le communiqué de presse suivant a été publié hier :

Les primes pandémie versées par Air Canada sont immorales et la compagnie devrait être gênée

Selon le syndicat représentant les agents de bord d’Air Canada, la décision de la compagnie de verser des primes mirobolantes à ses dirigeants alors qu’elle effectuait des démarches pour bénéficier d’une aide fédérale et qu’elle mettait à pied des milliers d’employés, est effrontée et immorale.

« Verser des millions de dollars en primes aux dirigeants, alors que leurs travailleurs sont laissés à leur propre sort est totalement immoral. La compagnie a mené le gouvernement fédéral en bateau et ce sont nos membres et la population canadienne qui en paient le prix. Il est plus que temps que Justin Trudeau prenne la situation en main », a déclaré le président du Syndicat canadien de la fonction publique, Mark Hancock.

Le versement en 2020 de 10 millions de dollars en primes pandémie et en options d’achat d’actions spéciales aux hauts dirigeants et gestionnaires d’Air Canada a été dévoilée hier. Ces bonus ont été versés alors que la compagnie mettait à pied des dizaines de milliers d’employés sans leur permettre d’obtenir la subvention salariale fédérale et qu’elle exerçait des pressions en vue d’obtenir une aide fédérale de 5,9 milliards de dollars.

« La dernière année a été très difficile pour nos membres. Avec ces primes, c’est comme si on nous rouait de coups alors que nous sommes déjà au sol. Notre employeur nous a tourné le dos, il nous a empêchés de recevoir la bouée offerte par le gouvernement sous forme de subvention salariale et les dirigeants se sont ensuite rempli leurs poches de façon éhontée. Pour en rajouter, le gouvernement fédéral est resté là à ne rien faire », a conclu le président de la Composante Air Canada du SCFP, Wesley Lesosky.

Le SCFP représente près de 10 000 agents de bord d’Air Canada et d’Air Canada Rouge. La grande majorité a été mise à pied en raison de la pandémie qui a cloué la plupart des avions au sol depuis mars 2020.

Solidairement,

Wesley Lesosky
Président, Composante d’Air Canada du SCFP

À l’occasion de la Journée internationale des agents de bord, les membres du SCFP réclament un plan de réouverture sécuritaire du secteur du transport aérien du gouvernement Trudeau

Le communiqué de presse suivant a été publié aujourd'hui :

À l’occasion de la Journée internationale des agents de bord, les membres du SCFP réclament un plan de réouverture sécuritaire du secteur du transport aérien du gouvernement Trudeau

VANCOUVER — À l’occasion de la Journée internationale agents de bord, le syndicat des agents de bord canadiens demande au gouvernement fédéral de présenter son plan pour la réouverture sécuritaire du secteur du transport aérien décimé par la pandémie de COVID-19.

« Le personnel mérite d’entendre quand et comment le gouvernement Trudeau aidera notre secteur malmené à rebondir », a affirmé le président de la Division du transport aérien du SCFP, Wesley Lesosky. La Division représente 15 000 agents de bord dans neuf compagnies aériennes canadiennes. La majorité des membres du SCFP du secteur du transport aérien ont été mis à pied depuis que la pandémie a cloué au sol la plupart des vols, en mars 2020.

Le SCFP croit que les protocoles de sécurité contre la COVID-19, y compris la fourniture d’EPI, le respect des contrôles de ventilation et le port du masque obligatoire pour l’équipage et le public, devraient se poursuivre jusqu’à ce que tous les membres du personnel de cabine aient eu la possibilité d’être entièrement immunisés et que les hauts responsables de la santé publique déclarent la pandémie officiellement terminée.

Le SCFP continue d’appuyer le dépistage rapide avant l’embarquement comme l’un des meilleurs moyens de créer un environnement de cabine sécuritaire pour l’équipage comme pour le public. Cependant, la recherche et les données concrètes démontrent clairement que la lecture de la température avant l’embarquement est inefficace pour détecter les cas positifs à la COVID-19 et devrait être abandonnée.

« Nous reconnaissons que les règles et les préoccupations de santé publique varient d’une province à l’autre. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement fédéral, en collaboration avec les provinces, de montrer la voie à suivre pour à nouveau relier nos communautés et assurer le retour de bons emplois dans ce secteur», a conclu Wesley Lesosky.

Solidairement,

Wesley Lesosky
Président, Composante d’Air Canada du SCFP