CHQ-21-05 - Mélange d’extensions et désignation incorrecte d’un courrier (articles L22, L60.04)

Le syndicat a déposé un grief de politique au sujet de la désignation inappropriée par Air Canada des courriers en extension (cliquez ICI pour le voir). Bien que la convention collective, y compris l’article L60.04.05, oblige Air Canada à désigner chaque courrier en fonction de la section la plus longue de ce courrier, Air Canada a récemment commencé à mélanger les règles des courriers en extension au sein d’un seul courrier.

Par exemple, si la section de vol la plus longue d’un courrier relève de la lettre d’entente 22A, le courrier complet doit être désigné comme un courrier LOU 22A. Par conséquent, toutes les règles en vertu de LOU 22A devraient s’appliquer à toutes les sections de vol de ce courrier (repos de l’équipage, complément de l’équipage, limitations de la période de service, etc.).

Toutefois, pour le mois de mai 2021, le syndicat a découvert que les courriers ICN à YVR étaient construits avec des règles différentes sur chacune des sections de vol au lieu d’appliquer les règles de la lettre d’entente 18 (section la plus longue de ce jumelage) sur l’ensemble du jumelage.  Par exemple, les courriers impliquant le vol 28 (ICN-YYZ, L18) ont été combinés avec les vols ac25 (YVR-ICN) et ac119/127 (YYZ-YVR) et l’équipage des vols ac25 et ac119/127 était basé sur l’effectif inférieur en vertu de R5 au lieu de l’effectif requis en vertu de la lettre d’entente 18.

Dans le cadre de ce grief, le syndicat cherche à exiger d’Air Canada qu’elle se conforme à ses obligations en ce qui concerne la création et la désignation de courriers.

Solidairement,

Wesley Lesosky
Président, Composante d’Air Canada du SCFP