Politique de la Société concernant les vols vers les États-Unis

Le 18 septembre, la Société a annoncé sans préavis qu’ à compter du mois des programmes de vols d’octobre elle modifiait sa politique en matière de vols vers les États-Unis de façon à ce que nos membres ne soient plus en mesure de renoncer à ces vols et ce, sans égard à leur demande de programmes de vols.

Contrairement à quand la politique a ete mise en œuvre en juillet, dont il y eu de longues discussions avec la companie, le syndicat en a été informé sans véritable préavis du retrait. Il n’y a eu aucune consultation.

La note de service de la Société disait (traduction) : « Dans la foulée de notre politique La sécurité d’abord, toujours, nous avons mis en place à bord de nos appareils des mesures destinées à assurer votre sécurité, celle de vos collègues et celle de nos clients. Ces mesures incluent le dépistage chez les  passagers, le port obligatoire du masque à bord et la prise de température des clients, en plus de la mise à disposition d’équipements de protection individuelle pour tous les membres du personnel de cabine ».

Nous avons effectué un vérification des faits et il est tout à fait clair  que toutes ces mesures de protection étaient déjà en place avant la mise en œuvre de la politique. L’affirmation de la Société à l’effet qu’il s’agit d’améliorations récentes est tout simplement fausse.

Fin mars / début avril TC instaure l’obligation de contrôle des passagers à l’enregistrement
20 avril 2020 Les masques sont obligatoires à bord
05 juin 2020 La prise de température
des passagers commence à la barrière
12 juin 2020 Tous les équipements de protection individuelle actuellement utilisés sont disponibles
15 juillet 2020 La politique entre en vigueur

Que disent les données sur la situation aux États-Unis ?

La pandémie est une crise toujours en évolution et le syndicat a jugé qu’il serait prudent de vérifier l’état de la situation pour les destinations américaines au programme pour le mois d’octobre. Ce que nous avons découvert est qu’aux États-Unis les taux d’infection sont extrêmement différents d’un état à l’autre et même d’une ville à l’autre.

Depuis la mise en œuvre de la politique le 15 juillet 2020, le taux d’infection sur 7 jours est passé de 61 892.00 à 43 111 (28 septembre 2020).

Nous avons relevé le taux d’infection sur 7 jours par 100 000 habitants pour toutes les destinations que nous desservons au cours du mois d’octobre. En Octobre il y a des escales à Los Angeles, San Francisco, Las Vegas et Orlando. Il y a des vols (sans escales) vers Fort Myers, Tampa et Fort Lauderdale.

Actuellement, certaines de ces destinations connaissent des taux d’infection similaires à ceux enregistrés au Québec et en Ontario. Toutefois, Los Angeles, Orlando, Tampa et particulièrement Las Vegas affichent des taux nettement supérieurs à ceux constatés dans toutes les villes canadiennes et de nombreuses destinations internationales aux prises avec le virus. Il convient aussi de noter que le Québec entreprend actuellement un nouveau confinement partiel en raison de l’augmentation de son taux quotidien d’infection.

Pour votre information, voici les chiffres en date du 29 septembre 2020 (Source New York Times):

Que fait le syndicat ?

Le syndicat continue à insister auprès de la Société sur le fait qu’il est important de reconnaître que la situation n’est pas revenue à la normale, même si nous aimerions toutes et tous que ce soit le cas. Les escales comportent des dangers dont la présence s’étend à l’extérieur des aéronefs où l’environnement est plus facile à contrôler.  Nous continuerons à encourager l’adoption de méthodes sécuritaires et responsables en vue de la réouverture du transport aérien. Toutefois, il est important de tenir compte des différentes circonstances auxquelles nous sommes confrontés, circonstances qui influent sur notre vulnérabilité individuelle au virus SARS-CoV-2. Imposer une politique globale basée sur la présomption que “tout est sécuritaire” ne permettra pas d’arriver à cette fin et contribuera  à nuire à notre effort collectif visant à faire revenir la confiance envers l’industrie du voyage, tant chez les employés que les clients.

Que pouvez-vous faire ?

Nous tenons à vous rappeler que toute une gamme d’équipements de protection individuelle est mise à votre disposition par l’employeur pour utilisation au travail et en escale. Vous trouverez le guide sur les équipements de protection individuelle à ACAeronet > ePub > PPE tile

L’option la plus sécuritaire lors d’une escale est de demeurer sur votre lieu d’hébergement, de toujours maintenir une distanciation physique de 2 mètres et plus, de porter un couvre-visage, de limiter la durée de vos contacts avec les autres, d’éviter les activités de groupe et de vous laver les mains fréquemment ou d’utiliser un désinfectant pour les mains.

Vous avez toujours le droit d’être informés, de participer et de refuser d’effectuer un travail jugé dangeureux. Nous encourageons tous les membres à déposer une plainte en santé et sécurité par e-rapport.  Vous nous aidez à vous aider lorsque les choses sont consignées dans des rapports officiels, parce que ces rapports génèrent des statistiques et contribuent à documenter tout ce qui vous arrive.

Vous pouvez consulter le bulletin du syndicat concèrnant le droit de refuser un travail jugé dangereux en envoyant our courriel à rtr@accomponent.ca.

Solidairement,