Mise à jour des officiers de la composante aux membres

Dans le cadre de nos efforts continus pour vous tenir informés, nous souhaitons faire le point sur les questions que le syndicat aborde actuellement.

PAIEMENT DES VACANCES EN TROP
Comme de nombreux membres le savent peut-être, l'employeur a envoyé des lettres de paiement de vacances en trop aux personnes qui, selon la compagnie, ont été payées en trop pour leurs vacances.  Différentes raisons sont invoquées pour justifier le recouvrement de ces indemnités de vacances. Comme vous vous en souvenez peut-être, le syndicat a déposé le grief CHQ-21-11. Ce grief conteste le fait que, pour les membres en congé, la compagnie a choisi de reconnaître toute période de vacances comme du temps libre pendant qu'ils sont en congé (et qu'ils reçoivent le SSUC/PCU), mais qu'elle n'a pas convenu que ces périodes étaient payées.  Ces membres peuvent avoir reçu la totalité de leurs vacances et les avoir prises. S'ils ont opté pour le SSUC ou le PCU, l'employeur a déterminé qu'il ne paierait pas les jours de vacances. C'est l'une des raisons invoquées pour exiger le remboursement.  Nous avons déposé un grief et nous poursuivons activement nos démarches pour obtenir une solution.

Il y a aussi ceux qui, selon Air Canada, ont pris des vacances sans les avoir accumulées. Nous sommes particulièrement indignés par cette situation, car il aurait été préférable pour nos membres de ne pas se voir attribuer ces vacances s'ils n'y avaient pas droit.  Il est du devoir de l'employeur d'aviser et d'informer ses employés de ces circonstances. Nous contestons également les affirmations de l'employeur selon lesquelles certains membres n'avaient pas droit à ces vacances. Comme pour toutes les choses de cette nature, nous comptons sur les membres pour nous aider et remédier à la situation dans la mesure du possible. Nous recommandons à tous ceux qui ont été affectés par cette situation d'écrire à l'employeur pour lui demander une analyse complète et détaillée de la raison et de la manière dont il peut être tenu de rembourser ces vacances. Cela comprend une ventilation de tous les jours de vacances, ainsi qu'une ventilation des jours fériés.  Vous voudrez également confirmer le taux de rémunération utilisé. Muni de ces informations, nous vous recommandons de les transmettre à votre bureau syndical local, qui examinera la ventilation détaillée afin de déterminer les prochaines étapes.  Il est inacceptable qu'une organisation, une banque ou une institution vous dise que vous devez de l'argent et que vous devez le rembourser si vous ne fournissez pas une explication claire et détaillée de cette prétendue dette.  De plus, nous avons été informés que les déductions ont commencé avant que les explications ne soient données. Nous n'accepterions cela de personne d'autre et nous croyons fermement que l'employeur doit faire un meilleur travail en expliquant les détails du trop-perçu et en informant les membres avant de leur retirer leur salaire.

AFFECTATION TEMPORAIRE D'ALEX HABIB
Le secrétaire-trésorier de la composante, Alex Habib, a accepté une affectation temporaire à titre de représentant national des services du SCFP. Cette affectation durera six semaines. En son absence, le président de la section locale 4091, Guillaume Leduc, apportera son soutien à la composante pour veiller à ce que les fonctions du poste de secrétaire-trésorier de la composante soient remplies.  La vice-présidente de la section locale 4091, Natasha Stea, veillera à ce que l'exécutif de la composante soit pleinement représenté à toutes les réunions du conseil exécutif de la composante. Cette mesure est conforme aux règlements de la composante d'Air Canada et vise à assurer le bon fonctionnement des finances de la composante.

FIDUCIE DE L'ACTION
Les réunions avec le Conseil des syndicats se poursuivent en ce qui concerne l'entente de fiducie d'actions.

Comme nous l'avons mentionné dans nos mises à jour précédentes, il s'agit d'un processus très complexe qui exige une attention particulière aux détails et de nombreuses approbations. Il s'agit également d'une entreprise très complexe et le Conseil des syndicats, ainsi que leurs conseillers, continuent à y travailler pour le bien de leurs membres respectifs.  Jusqu'à ce qu'un accord complet soit conclu, accepté et confirmé, aucune autre information n'est disponible à ce sujet, mais dès qu'il le sera, les membres en seront informés.

LES OFFRES D'ACCÈS AU MARCHÉ SERONT ANNONCÉES SOUS PEU
Le syndicat a été informé que les offres d'accréditation ont été envoyées hier. Nous sommes également au courant de l'erreur qui s'est glissée dans la liste et nous avons reçu l'assurance que la compagnie s'efforce de corriger cette erreur le plus rapidement possible. De plus, nous prévoyons que cette offre, ainsi que l'augmentation du nombre de vols cet été, déclencheront des rappels sur Air Canada Rouge. Cela impliquera le retour des agents de bord d'Air Canada Rouge qui travaillent temporairement sur l'exploitation principale, ainsi que le retour de ceux qui n'ont pas accepté l'affectation temporaire sur l'exploitation principale. Dès que nous connaîtrons le calendrier et le nombre de rappels, nous ne manquerons pas de vous en informer.

NOUVELLES EMBAUCHES
Nous avons eu le plaisir de pouvoir communiquer avec certains de nos nouveaux membres. Ils font partie d'une classe de nouvelles recrues qui devait être en ligne à la mi-février. Malheureusement, Air Canada les a informés qu'ils ne sont pas requis avant le début du mois de mars. Cela a entraîné une perte de salaire pour une période entière de deux semaines, ce qui, comme vous pouvez l'imaginer, a créé des difficultés pour eux, car il est difficile de trouver du travail pour une période de deux semaines.  Nous sommes certains que beaucoup d'entre eux ont renoncé à leur emploi pour venir suivre cette formation en toute bonne foi. Nous considérons que ce renversement soudain de leur date d'affectation en ligne est une terrible façon de commencer une carrière à long terme avec Air Canada et nous continuerons à aborder cette question et à demander à Air Canada de reconsidérer son approche.

DE NOUVELLES EMBAUCHES TEMPORAIRES À VENIR
Nous avons également eu le plaisir de rencontrer certains des nouveaux employés qui seront mis en ligne comme intérimaires. Nous encourageons tous les membres à leur tendre la main et à faire preuve de la générosité d'esprit et de la solidarité que nous partageons tous en les accueillant au bercail. Nous nous souvenons tous de nos premiers jours de vol et de la trépidation que nous avons ressentie.  Nous pouvons également nous souvenir des membres d'équipage qui nous ont accueillis et nous ont montré les ficelles du métier. C'est par de petits gestes que nous pouvons faire une grande différence pour tous les nouveaux membres. Selon les mots d'Aesop, "aucun acte de bonté, aussi petit soit-il, n'est jamais gaspillé".

L'ÉQUITÉ SALARIALE
Les dirigeants de votre syndicat ont consulté les experts du SCFP national et consulteront le Conseil des syndicats et l'employeur pour établir le processus d'alignement et de mise en œuvre de l'équité salariale. À compter du 31 août 2021, la nouvelle Loi sur l'équité salariale (la " Loi ") du gouvernement fédéral et le règlement qui l'accompagne sont en vigueur. Cette nouvelle loi permet une application proactive du droit humain fondamental à l'égalité des sexes en matière de rémunération - un salaire égal pour un travail de valeur égale. La Loi reconnaît que la discrimination salariale systémique existe au sein de la population active. La première échéance était le 1er novembre 2021, date à laquelle l'employeur devait afficher sur le lieu de travail un avis énonçant ses obligations d'établir un programme d'équité salariale. Vous pouvez voir cet avis si vous vous connectez au lien HR Connex dans Aeronet. Il se trouve sous la rubrique Paye et rémunération.  Le programme d'équité salariale doit être achevé au plus tard le 3 septembre 2024. Tous les ajustements d'équité salariale dus doivent commencer à être payés au plus tard le 4 septembre 2024. Nous allons travailler tout au long de ce processus et fournirons des mises à jour régulières.

LETTRE D’ENTENTE NO 27
Lettre d’entente no 27 de la convention collective stipule que :

"La Société s'engage à s'assurer qu'une banquette est réservée pour le repos de l'équipage en classe économique, à bord de tous les appareils, sauf les 747. Ces sièges désignés en classe économique sont attribués aux passagers payants ou aux titulaires de passe qui voyagent selon disponibilités, uniquement quand toutes les autres places sont occupées. Le nombre de sièges, de même que leur emplacement, est déterminé par la Société."

Il a été porté à notre attention que les "derniers sièges vendus" n'étaient pas fournis à l'équipage conformément à cette lettre d'entente. Grâce à la rétroaction des membres indiquant quand et où cela se produisait, nous avons été en mesure d'identifier certains problèmes dans le système. Air Canada s'est efforcée de remédier à la situation en envoyant des bulletins à nos collègues d'Unifor et à d'autres tiers et, à ce jour, nous n'avons reçu aucune autre plainte de la part des équipages. Si vous exploitez un vol et que vous constatez que cette clause n'est pas respectée, veuillez nous le signaler en remplissant le rapport en ligne ICI. Ces sièges sont le résultat d'années de négociations et sont essentiels pour nous permettre d'avoir un endroit décent où nous asseoir, loin des passagers. Nous ne pouvons pas permettre que cette disposition cruciale de la convention collective soit édulcorée.  Nous vous remercions d'avance de collaborer avec nous pour veiller à ce que nous contrôlions cette situation.

MISE À JOUR DES NOTIFICATIONS D'AFFECTATION DANS LE SYSTÈME D'INFORMATION GLOBE
Le syndicat a soulevé la question du récent bulletin informant les membres que les affectations seraient envoyées par le biais de globe et qu'il ne serait plus nécessaire d'appeler.  Il y a eu beaucoup de confusion de la part des réservistes et des personnes réaffectées quant à la nécessité d'appeler ou de ne pas appeler.  Nous cherchons à clarifier la situation, car le bulletin semble indiquer qu'il n'est pas nécessaire d'appeler pour le moment.  Cela prête à confusion, car la convention collective prévoit des " heures d'appel " spécifiques pour les réserves et les réaffectations.

PLOA'S DE VACCINATION
Comme beaucoup d'entre vous le savent, certains de nos membres n'ont pas été autorisés à voler en raison de leur statut vaccinal.  Comme tous les membres travaillant comme personnel de cabine chez Air Canada et Air Canada Rouge, ces membres ont la possibilité de déposer des griefs s'ils estiment que leur demande de rester actif grâce à un accommodement n'a pas été satisfaite.  Nous avons passé d'innombrables heures à consulter des juristes, à rechercher des données sur la viabilité des griefs et à les faire passer du niveau 1 au niveau 2.  Nous avons obtenu la date de notre examen mensuel d'avril pour commencer le processus de médiation de ces griefs.

Solidairement,