Le point sur le Coronavirus 41A

* * * * MISE-A-JOUR * * * *

Pour donner suite à la publication du bulletin ci-dessous, la société a confirmé qu'elle ne tracerait pas les contacts entre un ou plusieurs travailleurs. Ce n'est pas ce que le syndicat avait compris à la suite de multiples réunions et cela ne fait qu'accroître sa déception quant à la façon dont l'entreprise procède avec ses mesures de protection contre la COVID-19.

Veuillez consulter le bulletin de l'entreprise publié le 11NOV21.

Le syndicat a pris le temps d'examiner les changements apportés au programme de traçage, et est d'avis que cela constitue une violation des responsabilités de l'employeur en vertu des dispositions de la partie II du Code canadien du travail et du Règlement canadien sur la santé et la sécurité au travail. Par conséquent, vos représentants sont en train de déposer une plainte auprès de l'employeur.

Comme toujours, il est impératif que vous, les membres, fassiez part de vos préoccupations en matière de santé et sécurité à l'entreprise au moyen d'un rapport électronique de plainte en matière de santé et sécurité.

Le bulletin de l'Union sur les rapports peut être consulté ICI.
Le bulletin FAQ de l'Union sur les rapports peut être consulté ICI.

- - -

Le point sur le Coronavirus 41

Chers membres,

VOUS AVEZ LE DROIT DE CONNAÎTRE LES DANGERS SUR LE LIEU DE TRAVAIL. CECI INCLUT COMMENT VOUS AVEZ ÉTÉ EXPOSÉ ET À QUEL DEGRÉ. LA SOCIÉTÉ A L'OBLIGATION DE FOURNIR LES INFORMATIONS NÉCESSAIRES POUR OBTENIR DES SOINS MÉDICAUX APPROPRIÉS.

Le 15 novembre, l'entreprise apportera des modifications importantes à son programme de Traçage de contacts internes.

Ni vos représentants aux comités de sécurité et sécurité ni vos élus n'ont donné leur accord à ces changements. Les procès-verbaux des comités de santé et sécurité en tiendront compte.

  • Le programme devient libre-service. Ce sera à vous, l'employé, de surveiller les vols sur le portail destiné à cet effet afin de savoir si vous avez eu une exposition au travail.
  • Vous ne connaîtrez plus le degré d'exposition. Personne ne vous appellera pour vous poser des questions à partir de l'arbre décisionnel auquel le Syndicat a collaboré dans l'intérêt commun d'assurer votre sécurité. Ceci est important car connaître le degré d'exposition pourrait affecter les évaluations médicales si vous tombiez malade.
  • L'entreprise ne fournira plus de notifications au Syndicat. Il sera donc plus difficile et prendra plus long pour contacter les membres affectés.

L'employeur continuera d’effectuer le traçage d’événements d'exposition entre un ou plusieurs travailleurs.

LE SYNDICAT RECOMMANDE :

  • Vérifiez régulièrement la liste de vols publié par l’entreprise pour savoir si vous avez été exposé.
  • Si vous remarquez que vous avez été impliqué dans un événement d'exposition, consultez ou appelez un gestionnaire et demandez qu’ils vous posent les questions de l'arbre décisionnel pour comprendre le degré d'exposition.
    • Si un responsable ne peut pas ou ne veut pas évaluer votre exposition, veuillez noter leur nom, l'heure de la conversation, les numéros de vol concernés et informer le Syndicat. Nous vous recommandons également fortement de documenter cela avec un rapport électronique de plainte en matière de santé et de sécurité (copier/coller).
  • Déposez un rapport électronique de blessure/maladie au travail si vous avez des raisons de croire que vous avez contracté la COVID-19 au travail.
  • NE VENEZ PAS AU TRAVAIL SI VOUS VOUS SENTEZ MALADE.
  • Profitez des tests rapides à domicile (ML) et des tests PCR dans les cliniques de l'entreprise. N'oubliez pas qu'un résultat négatif signifie uniquement que vous étiez négatif au moment de prendre test. La société nous a assuré qu'elle fournirait tous les outils nécessaires pour que vous puissiez vous auto-surveiller efficacement. Si les kits de test ne sont pas disponibles au Centre de communication (ML) de vos bases respectives, veuillez déposer une plainte en matière de santé et de sécurité et en informer le syndicat.

Le syndicat garde espoir que nous avons vécu le pire de cette pandémie. Mais nous restons inquiétés et profondément déçus par les dirigeants de l'entreprise et leur précipitation à abroger d'importantes tranches de protection qui ont supporté la rétablissement remarquable de la société.

Solidairement,