Le point sur le Coronavirus 48

Le syndicat a été informé officiellement hier après-midi des modifications apportées par le gouvernement aux mesures relatives à la frontière et aux déplacements de la COVID-19, prévues pour le 1er octobre 2022.  Nous avons listé le communiqué de presse complet ci-dessous, et nous voulons vous assurer que tous les membres pourront porter à tout moment, lorsque vous le jugerez nécessaire, et obtenir par l'intermédiaire de l'entreprise, les EPI appropriés.

Communiqué de presse

Le 26 septembre 2022 | Ottawa (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

Depuis le début de la pandémie de COVID‑19, le gouvernement du Canada a adopté une approche multisectorielle pour gérer la frontière afin de protéger la santé et assurer la sécurité des Canadiennes et des Canadiens. Tout au long de l’évolution de la pandémie, les ajustements apportés aux mesures frontalières ont été éclairés par les plus récentes preuves, les données accessibles, les considérations opérationnelles et la situation épidémiologique tant au Canada qu’à l’étranger. Le gouvernement du Canada a annoncé aujourd’hui la levée, à compter du 1er octobre 2022, de toutes les restrictions à l’entrée liées à la COVID‑19, ainsi que des exigences en matière de dépistage, de quarantaine et d’isolement pour toute personne entrant au Canada.

Un certain nombre de facteurs ont facilité la levée des mesures frontalières, notamment la modélisation qui indique que le Canada a largement dépassé le pic de la vague alimentée par les sous‑variants BA.4 et BA.5 d’Omicron, les taux élevés de vaccination au pays, les taux d’hospitalisations et de décès à la baisse, ainsi que la disponibilité et l’utilisation de rappels de vaccin (dont une nouvelle formulation bivalente), de tests de dépistage rapide et de traitements contre la COVID‑19.

À compter du 1er octobre 2022, tous les voyageurs, peu importe leur citoyenneté, n’auront plus à :

  • entrer des renseignements liés à la santé publique dans l’application ou le site Web ArriveCAN;
  • fournir une preuve de vaccination;
  • subir un test de dépistage avant ou à l’arrivée;
  • se mettre en quarantaine ou à s’isoler en raison de la COVID-19;
  • surveiller ou à signaler les signes ou les symptômes de COVID-19 qu’ils pourraient présenter à leur arrivée au Canada.

Transports Canada abroge également les exigences actuelles en matière de voyage. À compter du 1er octobre 2022, les voyageurs n’auront plus à :

  • se soumettre à une vérification de leur état de santé lors de voyage par voie aérienne ou ferroviaire;
  • porter un masque à bord des avions et des trains.

Même si l’obligation de porter un masque est levée, il est fortement recommandé à tous les voyageurs de porter un masque bien ajusté et de bonne qualité tout au long de leurs déplacements.

Les mesures liées aux croisières sont également abrogées. Les voyageurs n’auront plus à subir un test de dépistage préalable à l’embarquement, à être vaccinés, ni à utiliser ArriveCAN. Un ensemble de lignes directrices, conforme à l’approche adoptée aux États-Unis, demeurera en place pour la protection des passagers et des membres de l’équipage.

À titre de rappel, les voyageurs ne devraient pas voyager s’ils présentent des symptômes de la COVID‑19. Si des voyageurs tombent malades pendant leur voyage et qu’ils sont encore malades à leur retour au Canada, ils doivent en informer un agent de bord, le personnel du navire de croisière ou un agent des services frontaliers à leur arrivée. Ils pourraient ensuite être aiguillés vers un agent de quarantaine qui décidera si le voyageur a besoin d’une évaluation médicale plus poussée, car la COVID‑19 demeure l’une des nombreuses maladies transmissibles énumérées dans la Loi sur la mise en quarantaine.

Le gouvernement du Canada rappelle également aux voyageurs de prendre des décisions éclairées lorsqu’ils envisagent de voyager à l’extérieur du Canada afin de protéger leur santé et d’assurer leur sécurité. Ils sont invités à examiner les conseils aux voyageurs à l’adresse suivante https://voyage.gc.ca/voyager/avertissements afin d’obtenir de plus amples renseignements sur les voyages sécuritaires.

Les Canadiennes et les Canadiens peuvent toujours contribuer à leur protection et à celle des autres ainsi que réduire la propagation de la COVID‑19 en se faisant vacciner, en recevant leurs doses de rappel, en portant un masque bien ajusté et de bonne qualité, le cas échéant, en s’isolant s’ils présentent des symptômes, et en effectuant un autodépistage, s’ils le peuvent.

Solidairement,