Le point sur le Coronavirus 5

À tous les membres de l’exploitation principale et de Rouge,

 

Pour faire suite à note précédente communication, nous tenons à vous aviser de ce qui suit :

 

Eau potable :

On a porté à l’attention du syndicat que certains vols ont récemment décollé alors qu’ils n’avaient pas d’eau courante. Alors que nous sommes aux prises avec crise de santé publique pour laquelle on répète sans arrêt que la meilleure façon de se protéger, soi et les autres, du nouveau Coronavirus 2019 est de se laver les mains avec de l’eau et du savon, il est totalement inacceptable qu’un aéronef soit affecté à un vol alors qu’il ne dispose pas d’un système d’approvisionnement en eau pleinement fonctionnel.

 

La position du syndicat est à l’effet que tout aéronef qui n’est pas muni d’un système d’eau pleinement fonctionnel doit être immédiatement retiré du service tant et aussi longtemps que le problème n’a pas été corrigé – et ce, peu importe le type d’appareil.

 

Le syndicat incite fortement ses membres à refuser de servir à bord d’un appareil dont le système d’alimentation en eau ne fonctionne pas en échange d’une quelconque forme de rémunération supplémentaire.

 

Si vous vous retrouvez dans un appareil qui n’est pas muni d’un système d’eau fonctionnel :

 

  • Prenez IMMÉDIATEMENT contact avec votre syndicat. Nous considérons qu’il s’agit d’une situation urgente et il est important de nous contacter en utilisant le courriel 247@accomponent.ca et/ou la ligne d’urgence :

 

 

Ressources :

Pour un rappel des outils embarqués et des sources d’information fiables consultez la Mise à jour #1 que vous trouverez en cliquant sur le lien qui suit ICI.

 

Pour revoir les ressources en santé publique qui n’exigent pas un passage à la clinique ou à l’urgence, consultez la Mise à jour #2 que vous trouverez en cliquant sur le lien qui suit ICI.

 

Pour un rappel des équipements de protection personnelle adéquats, consultez la Mise à jour #3 que vous trouverez en cliquant sur le lien qui suit ICI.

 

Avis concernant des passagers présumés malades :

Tel que mentionné dans notre Mise à jour #3, dans l’éventualité où une personne tomberait malade après avoir transité par notre réseau, l’Agence de la santé publique du Canada informera la Société. La Société s’assurera ensuite que les employés qui pourraient avoir été en contact direct avec cette personne en sont informés. Cette mesure inclus les membres du personnel de cabine.

 

À ce jour, nous avons obtenu la confirmation qu’aucun des deux cas confirmés de Coronavirus n’est arrivé à Toronto par un vol d’Air Canada, pas plus que le cas confirmé en Colombie-Britannique.

 

Si vous tombez malade ou êtes blessé pendant que vous êtes en escale à l’extérieur :

Le syndicat s’est informé et le Service de la santé et sécurité au travail d’Air Canada en consultation avec Medaire continuera à suivre le processus régulier de retrait du service en milieu de cycle. Toutefois, pour les destinations touchées par le Coronavirus 2019 (ce qui peut changer au fil de l’évolution de la situation), Medaire déploiera tous les efforts pour éviter que les employés aient à se rendre dans un hôpital ou une clinique – et s’efforcera de faire en sorte que les soins se rendent jusqu’à eux.

 

Si vous tombez malade en escale et que vous ressentez de la fièvre ou des symptômes de difficulté respiratoire, la Société nous dit qu’il est possible que vous soyez placé en quarantaine par les autorités locales le temps de confirmer que vous n’avez pas contracté le Coronavirus. La Société n’aura que peu de contrôle dans ce genre de situation, mais elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour s’assurer que les employés touchés sont adéquatement soutenus. Comme la situation évolue toujours il est à prévoir que cette façon de faire s’appliquera sur les diverses destinations touchées par le virus. Comme toujours dans de telles situations, nous vous encourageons à prendre contact avec votre syndicat afin d’obtenir de l’aide en faisant parvenir un courriel à 247@accomponent.ca  ou en appelant sur la ligne d’urgence mentionnée plus haut.

 

Accommodements et fournitures supplémentaires :

Le syndicat s’est informé des destinations pour lesquelles la Société accorde des accommodements aux employés inquiets et embarque des fournitures supplémentaires à bord des appareils. On nous a dit que ces politiques sont réévaluées quotidiennement en fonction de la situation du moment à nos diverses destinations.

 

L’approvisionnement régulier est toujours disponible sur tous les autres vols. Les membres qui désirent obtenir des fournitures supplémentaires trouveront, aux centres des équipages, des masques chirurgicaux et de grands flacons pompes doseurs de désinfectant pour les mains à base d’alcool qu’ils peuvent utiliser pour recharger leur petite bouteille, incluant les bouteilles fournies par la Société. Nous vous prions de penser aux autres lorsque vous vous réapprovisionnez.

 

En ce moment, le syndicat est en attente de précisions concernant les accommodements et les fournitures pour les vols vers/de Hong Kong, ainsi que certaines autres destinations mentionnées par les membres.

 

Vos droits :

Plusieurs membres s’informent de leurs droits. C’est toujours le cas, les employés ont droit à un environnement de travail sécuritaire. Nous faisons référence ici à QUATRE DROITS FONDAMENTAUX  en santé et sécurité. Vous pouvez lire le bulletin publié par le syndicat sur le sujet en cliquant sur le lien qui suit ICI.

 

  • Le droit de savoir
    • Vous avez le droit d’être informé de tout ce qui peut affecter votre santé ou votre sécurité. Si vous avez des préoccupations – parlez et posez vos questions ! Rappelez-vous de toujours tenir votre syndicat informé en le contactant à contact@accomponent.ca .
  • Le droit de participer
    • Vous pouvez participer à assurer des lieux de travail sécuritaires et à aider vos comités en faisant rapport sur tout danger présumé ou toute préoccupation en matière de santé et sécurité. Pour déposer une plainte en santé et sécurité : acaeronet > sécurité > soumettre un rapport au moyen dy SysGIS à l’exploitation principale / AQD à Rouge.
  • Le droit de refuser un travail jugé dangereux
    • Tous les employés disposent en tout temps du droit individuel de refuser d’effectuer un travail s’ils jugent qu’il y a un danger imminent ou sérieux pour leur vie ou leur santé à effectuer ce travail. Pour en savoir plus, consultez le chapitre 2 de votre manuel et obtenez le bulletin du syndicat en faisant parvenir un courriel vide à rtr@accomponent.ca .
    • Rappelez-vous que le refus d’un travail jugé dangereux doit passer par l’affectation des équipages qui vous mettra en contact avec un gérant de santé et sécurité.
    • Sachez que l’étape 1 du processus de refus se passe entre vous et la Société – et n’implique pas le représentant de la santé et sécurité de votre syndicat. Il intervient à l’étape 2 si l’employeur est incapable d’agir sur la cause de vos préoccupations – et son absence à l’étape 1 ne doit pas être interprétée comme une représentation déficiente. TOUTEFOIS, si on vous refuse le droit de ne pas effectuer un travail jugé dangereux ou si vos droits ne sont pas respectés d’une façon ou d’une autre – il est recommandé de prendre contact avec le syndicat.
  • Le droit de ne pas subir de représailles
    • Tant la politique non punitive de dépôt de rapports en matière de sécurité que l’article 147 du Code canadien du travail garantissent qu’aucune mesure disciplinaire ne sera imposée à un employé qui exerce ses devoirs et/ou ses droits dans le domaine de la sécurité.
    • On ne peut pas vous imposer de mesures disciplinaires pour avoir exercé votre droit de refuser un travail jugé dangereux, dans la mesure où vous le faites de bonne foi. On ne peut pas non plus vous imposer de pénalité salariale (Vous pouvez être réaffecté à un travail de remplacement).

 

CONTACTEZ NOUS :

Nous sommes déterminés à vous représenter, mais nous ne pouvons le faire seuls. Parce que nous serons appelés à discuter quotidiennement avec la Société, vos commentaires, questions et préoccupations seront d’autant plus importants au cours des jours à venir.

 

Nous ne pouvons trop insister sur l’importance de faire part de vos préoccupations, questions et frustrations directement au syndicat en faisant parvenir un courriel à contact@accomponent.ca, mais aussi en déposant une plainte en santé et sécurité auprès de la Société (acaeronet > sécurité > soumettre un rapport au moyen dy SysGIS à l’exploitation principale / AQD à Rouge). C’est très important dans la mesure où votre plainte fait entrer votre préoccupation dans la base de données en santé et sécurité de la Société et dans les statistiques utilisées tant par la direction que vos comités de la santé et sécurité.

 

Solidairement,

 

Wesley Lesosky

Président, Composante d’Air Canada du SCFP