Mise à jour sur le COVID-19: Couvre-visages

Ces dernières semaines, nous avons eu d’excellentes discussions et collaborations avec la direction sur le thème de l’équipement de protection individuelle (EPI). Bon nombre d’entre vous nous ont récemment contacté pour exprimer leur confusion ou leur inquiétude quant à quand doit être porté l’EPI ou au fait qu’on peut percevoir cet équipement comme étant non professionnel ou peu invitant pour nos passagers.

Nous avons préparé le bulletin suivant pour aborder certaines de ces questions, qui ont été discutées avec l’entreprise. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter directement, à contacter vos comités de santé et de sécurité ou à contacter le département de la gestion de la sécurité au sein de l’entreprise.

Une nouvelle normalité :
Nous ne devons pas nous sentir mal à l’aise ou honteux de porter notre EPI. Il peut sembler étrange ou ridicule et il peut certainement rendre les interactions sociales plus difficiles, mais ce ne sont que de nouveaux défis que nous devons surmonter. Comme notre nouveau vice-président des services en vol, Jon Turner, l’a déclaré dans son plus récent message « Les clients sont beaucoup plus à l’aise lorsqu’ils voient votre équipement de protection individuelle; cela leurdémontre que vous êtes des professionnels formés.».

À mesure que l’EPI devient de plus en plus omniprésent, il ne sera pas tant perçu comme une source de préoccupation pour le public, mais plutôt comme une source de confort appréciée. Donc, portez votre uniforme et votre EPI avec soin et fierté, comme les professionnels de la sécurité que vous avez toujours été!

Couvre-visages en tissu pour l’équipage :
Comme annoncé dans le bulletin hebdomadaire des services en vol le 12 juin, l’entreprise fournira à tous les membres de l’équipage deux couvre-visages en tissu avec l’emblème d’AC. Ceux-ci avaient été demandés par plusieurs de nos membres et peuvent être plus confortables pour une utilisation en dehors de l’avion où la distanciation physique est plus facile à réaliser, comme les attentes à l’aéroport, dans les hôtels d’escale, etc. Vous devez vous rendre à votre centre de ressources aux équipages et signer pour obtenir votre paire.

  • Les couvre-visages en tissu ne répondent pas aux critères de l’équipement de protection individuelle (EPI) et ne peuvent donc pas être utilisés à bord de l’avion.
  • Les couvre-visages en tissu peuvent retenir l’humidité après une utilisation prolongée et  doivent donc être avoir besoin d’être nettoyés pour prévenir la croissance des bactéries. Pour votre sécurité, ainsi que celle des autres autour de vous, à la fin de la journée votre masque doit être lavé avec de l’eau savonneuse chaude, soigneusement rincé pour enlever les résidus de savon et accroché à sécher pour une utilisation le lendemain.

Les masques chirurgicaux et les respirateurs N95 sont obligatoires à bord pour tous les membres d’équipage :
Comme nous sommes des employés et que les couvre-visages en tissu ne répondent pas aux critères de l’EPI, l’entreprise offre deux options abord de l'avion : les masques chirurgicaux ou les respirateurs N95.

  • Comme indiqué dans l’encart 293, tout le personnel de cabine DOIT porter un masque chirurgical ou un respirateur N95 en tout temps à bord de l’avion – quel que soit l’emplacement. Cela inclut les offices, les aires de repos de l’équipage, la cabine, les toilettes, et dans le poste de pilotage, etc. Les seules exceptions sont lorsque vous mangez, buvez, prenez des médicaments, pour des raisons médicales comme l’ont autorisé la clinique médicale de la compagnie ou lors de toute intervention d’urgence.
  • Un protège-visage en plastique ne fournit pas la même protection qu’un masque et ne peut pas être porté seul. S’il s’agissait d’un masque, on l’appellerait un masque!

Couvre-visages à bord de l’appareil pour les passagers:
Comme indiqué dans l’encart 293, les passagers doivent porter un couvre-visage en tout temps à bord. Des exceptions existent, mais ce ne sont pas un laissez-passer gratuit! En cette période de changements rapides des politiques, il est plus important que jamais de connaître et d’appliquer ensemble les différentes sections de notre manuel d’agents de bord.

Par exemple, si un passager exprime avoir de la difficulté à respirer, il existe une exception lui permettant d’enlever son masque. Mais rappelez-vous que la difficulté respiratoire serait considérée comme une urgence médicale. Vous devez donc suivre les procédures pour demander de l’aide médicale et contacter STAT MD.

  • Il existe une exemption générale pour les besoins spéciaux ou les circonstances imprévues à la discrétion de l’équipage. Il ne s’agit pas d’une permission pour les passagers de désobéir à la politique prescrite par Transports Canada, mais plutôt d’une reconnaissance du fait qu’il est impossible de prévoir toutes les situations possibles à bord et que vous devez, en tant qu’équipage, être en mesure d’exercer un jugement critique et de vous adapter en conséquence dans des circonstances exceptionnelles.
  • En règle générale, toute raison médicale empêchant un passager de porter un masque doit être approuvée par MEDA avant le départ ou Stat-MD une fois en vol.
  • En règle générale, un passager qui n’a pas de raison valable de ne pas porter de masque et qui ne se conforme pas aux instructions de l’équipage exige qu’on suive les procédures pour les passagers indisciplinés et turbulents à comportements perturbateurs, section 3.6.1 du manuel. N’oubliez pas que l’objectif est d’appliquer des techniques de gestion des conflits et d’atteindre la conformité sans aggraver la situation. 
  • Les documents appropriés doivent être soumis pour toute situation où un client devient incapable de porter son masque pendant le vol (formulaires médicaux, rapport de passager perturbateur, etc.).

CONSEIL!        Les couvre-visages en tissu peuvent rendre la respiration plus difficile au fil du temps car ils deviennent humides en raison de la respiration de l’utilisateur. Offrir le choix d’un masque chirurgical jetable peut être une solution appropriée.

Solidairement,