Mise à jour sur la santé et la sécurité - Comptage des douanes et fatigue

Comme la plupart d'entre vous l'ont constaté de visu, la fatigue est courante dans le secteur du transport aérien. Et c'est une préoccupation sérieuse car elle entraîne une déficience. Dans une enquête menée auprès des membres en 2015, 78 % des agents de bord ont déclaré se sentir fatigués au point de s'inquiéter de leur capacité à se souvenir des procédures de travail, et près de trois quarts des agents de bord interrogés ont déclaré ce niveau de fatigue au moins trois fois par an.  La plupart du temps, un trop grand nombre de vols dans l'horaire ou un manque de temps entre deux correspondances multiples ont été cités comme cause.

Récemment, nos membres ont rapporté que le repos de l'équipage en escale et à la maison était raccourci par les retards de l'ASFC à l'arrivée. Ils rapportent également que leur repos d'équipage n'était pas suffisant pour couvrir ce qui finit par devenir une journée de travail beaucoup plus long que prévu en raison de ces retards.

Nos procédures opérationnelles, telles que décrites dans le manuel d’agent de bord, exigent que nous nous présentions au travail prêt pour travailler et en bonne santé. Dans certains cas, comme lorsque le contrôle douanier retarde votre départ de vol, la cause de la fatigue peut être directement liée à votre travail.

Si en conséquence directe de votre travail, vous vous trouvez dans un état physique et/ou mental qui vous rend inapte au travail :

Suivez le processus d'accident de travail, notamment :

  • Consigner l'accident de travail
    • Et appeler Medaire si vous êtes en escale.
  • Déposer un rapport électronique de maladie/blessure liée au travail (à Rouge identifiez votre rapport de sécurité comme tel), en étant clair.
  • Il est essentiel de documenter les éléments suivants dans votre rapport :
    • Les facteurs de travail conduisant à la fatigue
    • Les impacts mentaux et physiques qui vous empêchent de vous présenter à votre prochain poste.
    • Impacts sur la sécurité et vos taches de travail
  • Demander une évaluation médicale rapide, en précisant qu'elle est liée au travail.
  • Suivre la procédure d'accident du travail. Consultez votre bureau syndical local pour obtenir de l'aide.

Si vous pensez que quelque chose sur le lieu de travail est à l'origine de la fatigue et pourrait constituer un danger ou un risque pour la sécurité :

Déposez un rapport électronique de plainte en matière de santé et de sécurité, en vous assurant de documenter :

  • Les facteurs de travail entraînant la fatigue
  • Les impacts mentaux et physiques
  • les répercussions sur la sécurité et les procédures opérationnelles/taches de travail.

Les rapports sont essentiels pour documenter les problèmes sur le lieu de travail (par exemple, le comptage des douanes) qui, avec les informations appropriées, peuvent être traités par diverses formes de changement de politique.

Comment le signaler :

À Mainline :

  • sims.aircanada.ca ou ACaeronet > Sécurité > Soumettre un rapport au moyen du SysGIS
    • Connectez-vous à l'aide de vos identifiants Aeronet.
    • Dans le menu de rapport en haut à droite de l'écran, faites défiler vers le bas et sélectionnez e-report de plainte de santé et sécurité.
  • Application AC e-rapport pour iOS (Android bientôt disponible)
    • Sur les iPads des DS
    • Téléchargeable pour les agents de bord sur ACAeronet > SEV > ePub > Modalités administratives > Programme de mobilité cabine > iMenu
  • Des formulaires en papier sont disponibles aux centres d’équipages pour usage uniquement par les agents de bord.

Chez Rouge :

  • Suivez le processus de rapport électronique tel que décrit dans votre PUB.

Que fait votre syndicat ?
Une fois que vous avez déposé un rapport officiel, veillez à en envoyer une copie au syndicat pour nous tenir au courant.

Bien que des choses comme les retards aux douanes puissent commencer comme des événements imprévus, ils deviennent rapidement un problème permanent et connu. Vous ne devriez pas avoir à choisir entre travailler épuisé et prendre un repos d'équipe "illégal" ou perdre des heures de crédit à cause d'un problème qui a été bien documenté.

Diverses options sont à l'étude. Nous soulèverons à nouveau auprès de la compagnie le fait que des changements devraient être appliqués aux jours de service lorsque vous êtes à bord avec des passagers dans de telles circonstances. C'est l’option sécuritaire.

En toute solidarité,

Votre comité de santé et de sécurité de la Composante d’Air Canada de l’SCFP