IMPORTANT - Changements à la période d’attente du PAS

Comme vous le savez peut-être, le conseil d’administration du programme d’assurance-salaire a apporté les modifications requises au Programme d’assurance-salaire (PAS) à compter du 2 janvier 2021.  Le conseil du PAS devait apporter des modifications pour se conformer à une réduction de la période d’attente de l’assurance-emploi mise en œuvre par le gouvernement du Canada.

Le conseil d’administration du PAS a informé des modifications à venir le 28 novembre 2020, que vous pouvez examiner ici : https://mailchi.mp/6f2a0615e1dc/wip-effective-january-2-2021-wage-indemnity-policy-changes-compter-du-2-janvier-2021-modifications-apportes-au-programme-dassurance-salaire?e=2e397171ed

Veuillez consulter le bulletin du syndicat publié à la mi-décembre : https://mailchi.mp/b121a7c3a8bd/effective-january-2-2021-wip-changesmodifications-apportes-au-pas-compter-du-2-janvier-2021?e=5318069517

L’exécutif de la composante et le conseil d’administration du PAS ont rencontré la société le vendredi 8 janvier 2021.  La compagnie a indiqué qu’elle n’était pas d’accord avec la proposition et qu’elle fournirait une proposition différente.

Pendant plus de 40 ans, la société a accordé jusqu’à 14 jours de congé de maladie rémunéré.  Sans préavis au syndicat ou au conseil d’administration du PAS, la société a révisé unilatéralement la période d’attente de 14 jours à 7 jours et exige maintenant l’autorisation médicale des services de la SSO de la compagnie afin de retourner au travail après une absence liée à la maladie qui dépasse 7 jours.  La société a publié une mise à jour sur ePub.

Le syndicat n’a pas consenti au changement unilatéral par la compagnie d’une pratique établie de longue date prévoyant une période d’attente de 14 jours.  Pour être clair, le syndicat n’a pas accepté le changement avant sa mise en œuvre.  En raison des actions inappropriées de la société, certains de nos membres se trouvent dans une situation où ils n’étaient absolument pas au courant de ce changement de pratique et devaient appeler malade.

Le syndicat n’est pas du tout d’accord avec ce changement unilatéral de pratique.  Le syndicat envisage toutes les mesures juridiques appropriées, y compris le dépôt immédiat d’un grief.  Cliquez ICI pour consulter le formulaire de grief.  Nous nous efforcerons de faire entendre le grief le plus rapidement possible.

Entre-temps, qu’est-ce que cela signifie pour vous si votre période de maladie est supérieure à 7 jours?

Comme nous l’avons indiqué ci-haut, le syndicat n’est pas d’accord avec ce changement de pratique établi de longue date, mais dans l’intervalle, nous recommandons ce qui suit :

  • Vous devrez faire une demande de PAS, car vos jours de maladie ne couvriront que les 7 premiers jours conformément à la nouvelle politique d’Air Canada, qui est contestée. Cela nécessite une consultation avec un médecin.
  • Pour retourner au travail, vous devrez également être autorisé par le département de la santé au travail.  Nous sommes conscients à quel point cela est onéreux étant donné que nous sommes au milieu d’une pandémie, mais c’est ce qui est exigé en vertu de la nouvelle politique de la société.

Nous sommes particulièrement préoccupés par le moment où ce changement de pratique est donné, car nos membres gèrent déjà les responsabilités professionnelles et familiales avec tant de courage et de détermination en ces temps difficiles.  De l’avis du syndicat, il est flagrant que non seulement la société exige des notes médicales déraisonnables alors que le système de soins de santé est déjà à son point de rupture, mais plus encore qu’un si grand nombre de nos membres se voient refuser des soins médicaux.

Nous croyons sincèrement que cela crée plus de stress et d’incertitude pour tant de ceux qui sont déjà confrontés à des défis financiers.  Nous savons que ce sont nos membres qui font face à tellement de défis fois qu’ils vont travailler, et nous promettons d’utiliser toutes les ressources dont nous avons besoin pour lutter contre cela.

Afin de faire face à ce changement de politique, il est d’une importance vitale d’entendre les histoires de chacun qui a été touché. Il s’agit d’informations convaincantes, et nous vous demandons de nous envoyer ces informations. Nous savons qu’il s’agit d’une exigence supplémentaire en plus de tout ce à quoi vous avez affaire à l’heure actuelle, mais c’est la façon la plus efficace de montrer à un arbitre pourquoi ce changement est tout à fait déraisonnable.  Veuillez ajouter autant de détails que possible, y compris les difficultés d’obtention d’un rendez-vous chez le médecin ou les difficultés que vous subissez à la suite du changement de politique.

Si vous avez des questions à tous, s’il vous plaît laissez-nous savoir.  Nous vous demandons de nous envoyer vos relevés directement aux bureaux des composantes.  S’ll vous plaît, envoyez-les directement à contact@accomponent.ca. Nous approchons ce combat ensemble et nous vous remercions à l’avance de nous aider à présenter notre meilleur dossier.

Solidairement,