Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Aujourd’hui, c’est le 30e anniversaire des terribles événements survenus à l’École Polytechnique de Montréal, le jour où un tireur est entré dans l’institution, a séparé les étudiantes des étudiants et a commencé à tirer sur les étudiantes en génie.

Lors de cette journée du 6 décembre 1989, 14 jeunes femmes ont été tuées par cet acte de violence aveugle. L’événement est connu sous le nom de Massacre de Montréal et il est devenu le symbole de la lutte contre la violence faite aux femmes En 1991, le Parlement canadien a déclaré le 6 décembre Journée nationale de deuil et Journée nationale pour mettre fin à la violence faite aux femmes.

Aujourd’hui, nous pleurons les victimes de cette journée tragique :
Geneviève Bergeron | 21
Helene Colgan | 23
Nathalie Croteau | 23
Barbara Daigneault | 22
Anne-Marie Edward | 21
Maud Haviernick | 29
Barbara Maria Klucznik | 31
Maryse Laganière | 25 était membre du SCFP
Maryse Leclair | 23
Anne-Marie Lemay | 27
Sonia Pelletier | 28
Michèle Richard | 21
Annie St-Arneault | 23
Annie Turcotte | 21

Alors que nous profitons de cette journée pour nous rappeler ce qui est survenu à Montréal et commémorer la vie de toutes les femmes qui ont été victimes de violence fondée sur le sexe, nous devons continuer à travailler à l’élimination de la violence faite aux femmes.

 

In solidarity,