Lancement du nouvel uniforme : quéstions et reponses

À tous les membres,
Avec le lancement du nouvel uniforme, vous avez été nombreux à nous faire part de vos préoccupations. De tels problèmes sont normales avec des projets aussi importants et la plupart des transporteurs apportent des changements aux éléments de l’uniforme à la suite du lancement initial. Il s’agit d’un processus complexe parce qu’il exige de tenir compte des commentaires des employés de plusieurs départements qui ne partagent pas toujours les mêmes préoccupations parce qu’ils travaillent dans des environnements différents.
En coulisse, le bon travail se poursuit alors que la Société et le fournisseur s’efforcent de résoudre les nombreux problèmes qui se sont manifestés. Nous avons rédigé ce bulletin afin de vous informer de là où nous en sommes dans les dossiers les plus souvent soulevés au cours des dernières semaines.
Solidairement,
Vos comités de l’uniforme/bagages et de la santé et sécurité au travail.
Medias sociaux :
S’exprimer sur les réseaux sociaux peut faire du bien, mais les gens qui travaillent à temps plein au règlement de vos problèmes ne sont pas en mesure de surveiller les forums de tous les medias sociaux 24 heures sur 24 7 jours par semaine. Ne croyez pas que parce que vous avez publié quelque chose nous en sommes informés. Si vous publiez quelque chose, prenez les quelques secondes nécessaires pour nous faire aussi parvenir un courriel.
Rappelez-vous que Yammer n’est pas le canal officiel pour faire rapport d’enjeux liés à la santé et sécurité (voir plus bas) et que nous ne pouvons pas non plus surveiller ce réseau interne de la Société afin de prendre connaissance de vos commentaires.
Rappelez-vous que la confidentialité n’est garantie sur aucun media social. En cas de doute, faites-nous parvenir un courriel et nous nous assurerons que vos commentaires sont pris en note et communiqués aux bonnes personnes.
Comment faire rapport et à qui faire rapport :
Nous devons pouvoir communiquer avec vous, les membres, pour être en mesure de vous représenter adéquatement. Mais la Société a aussi besoin d’entendre parler de vos commentaires, vos luttes et vos suggestions. Rappelez-vous d’inclure le plus de détails possible dans vos rapports, incluant des photos si possible. De plus, lorsque vous écrivez à la Société, faites parvenir une copie à votre syndicat. Vous trouverez les coordonnées en cliquant sur le lien qui suit ICI.
Préoccupations d’ordre général et commentaires :
Syndicat : uniform@accomponent.ca , sante.health@accomponent.ca
Société (questions, garantie, retouches, réparations etc.) : Claudia.romanello@aircanada.ca
Préoccupations liées à la santé et sécurité:
Pareil que plus haut, PLUS déposez une plainte en santé et sécurité (formulaire de préoccupation).
IMPORTANT !: Yammer n’est pas le canal officiel pour faire rapport d’enjeux liés à la santé et sécurité. Les préoccupations et les réponses publiées sur Yammer peuvent ne pas être intégrées au système de suivi utilisé par la société et les comités de la santé et sécurité. Nous vous prions d’utiliser l’une des méthodes qui suivent pour faire rapport :
  • Compléter un formulaire de préoccupation en santé et sécuritéACF32 ou faites parvenir un courriel à votre superviseur, avec copie à votre syndicat. Nous pouvons vous mettre en contact avec votre superviseur. Voir les coordonnées pour le syndicat ICI.
  • déposez un erapport de danger dans SIMS ou votre iPad si vous êtes chef de cabine. (ACAeronet>Sécurité>Soumettre un Rapport/SIMS). Nous suggérons fortement de parler à votre conseiller syndical en santé et sécurité ou à votre directeur afin de vous assurer que votre erapport a été déposé correctement.
Soins du nouvel uniforme :
Pour votre commodité voici le lien vers le bulletin de votre syndicat portant sur les soins à apporter à vos vêtements.
Chemise pour homme : Pour assouplir le tissu, lavez la chemise avec un mélange de vinaigre et d’OxiClean ou du bicarbonate de soude.
Tissu de laine: comme pour tout nouveau vêtement, le tissu peut être plus rigide avant le premier nettoyage. Nous avons déterminé qu’un nettoyage à sec et/ou un cycle à sec maison avec le produit Dryel assouplit le tissu.
Questions et réponses sur les enjeux les plus communs :
Q :       Quand le parka d’hiver sera-t-il disponible ?
R :        Comme l’a annoncé la Société, il est possible de faire l’essayage du parka d’hiver dans les boutiques Unisync et il peut être commandé sur le site web en vue de l’hiver 2018-2019. Prenez note que les commandes devraient être faites le plus rapidement possible afin d’assurer la disponibilité du vêtement en vue de la livraison à l’automne. En ce moment, la Société divise le coût du parka d’hiver 50/50.
Q :       Pourquoi l’uniforme est-il fabriqué en laine et est-il possible de lui ajouter un peu d’élasticité ? Est-ce seulement moi, ou il est aussi plus chaud ?
R :        Pour des raisons de santé et de sécurité, le syndicat a toujours demandé un tissu 100 % laine pour les principaux éléments de l’uniforme, parce que c’est ce qui protège le mieux en cas d’incendie. La raison est que la laine est plus ignifuge que les tissus synthétiques, comme l’ont démontré les tests d’inflammabilité et de résistance à la chaleur. La position du syndicat s’inspire directement des directives réglementaires basées sur les recherches menées par divers organismes de la sécurité aérienne.
Les uniformes précédents manquaient de flexibilité et tous les intervenants engagés dans le projet de l’uniforme ont travaillé à l’obtention d’un tissu 100 % laine offrant un peu plus de flexibilité et de liberté de mouvement. L’extensibilité d’un vêtement ne provient pas que du tissu, mais aussi de son tissage. À la suite des premiers essayages, la société a opté pour une autre forme de tissage comptant moins de fils au pouce carré  et plus d’espace entre les fibres, sans nuire à la force et à l’allure du tissu. En résumé, il s’agit d’un tissu plus sophistiqué, plus léger, qui respire mieux et qui est légèrement plus flexible. C’est pourquoi, en ce qui concerne la chaleur, nous avons mis l’accent sur les chemises et la doublure des vestons/gilets.
La Société explore des façons d’alléger certains éléments de l’uniforme et pour y arriver, nous avons demandé que les doublures soient encore changées.
Q :       Le gilet est très chaud et on n’est pas encore en été. Est-ce que quelque chose est fait à propos de ce nouvel élément obligatoire ?
R :        Certains éléments du gilet ont été refaits à la suite des commentaires reçus après les premiers essayages. Toutefois, en raison de très nombreux rapports portant sur son côté trop chaud, nous demandons à ce que le travail se poursuive pour qu’il soit encore plus allégé. Notre santé et notre sécurité doivent primer si nous voulons être en mesure de livrer un service de qualité à nos clients et nous continuons à demander que le gilet soit un élément optionnel.
Alors que nous approchons des mois d’été si vous sentez le besoin de vous rafraîchir, rappelez-vous que la politique de la Société prévoit que vous pouvez retirer le veston et prendre des pauses de rafraîchissement/hydratation. De plus le règlement sur la santé et la sécurité au travail (aéronefs) stipule que la température sur un lieu de travail doit se situer en 18 et 29 degrés Celsius, dans la mesure du possible. L’organisme réglementaire a indiqué qu’il est raisonnable de s’attendre à ce que de l’équipement de refroidissement soit disponible pour assurer une température adéquate en cabine.
Q :       Est-ce que les vêtements sont garantis et comment faut-il procéder pour les faire réparer ou les échanger ? 
R :        La direction nous a fait savoir que toutes les questions portant sur la garantie, les réparations ou les retouches doivent toujours être adressées à Claudia.romanello@aircanada.ca, qui prendra les dispositions nécessaires pour les remplacements et/ou les réparations. Il serait utile que vous puissiez préciser le type de vêtement, la taille et la longueur le cas échéant (ex. petit, medium, grand), ainsi qu’une brève description du problème et si possible, une photo.
Certains membres ont rapporté un élargissement des coutures sur le côté de la robe. Dans plusieurs cas, il s’agit de fait des poches qui s’ouvrent. Les poches sont cousues pour l’expédition, même chose pour les vestons.
Q :       Ma robe ne me fait pas. Est-ce que quelque chose est fait à propos de ce problème ?
R :        Il y a près de 2 ans, le syndicat a suggéré à la Société l’adoption d’une robe portefeuille qui s’adapte mieux aux différentes tailles et formes. Le syndicat a aussi insisté pour que la robe soit 100 % laine pour des raisons de santé et de sécurité et qu’elle accorde une meilleure liberté de mouvement, le tout pour que cet élément de l’uniforme puisse se comparer aux autres. Pendant des années, le syndicat s’est dit contrarié que ce populaire item soit fait d’un tissu manifestement moins résistant à la chaleur.
La laine est plus souple que les tissus précédents, mais ce n’est pas suffisant pour contrebalancer les restrictions à la mobilité causées par la coupe choisie. La fente située à l’arrière a été conçue pour permettre une meilleure liberté de mouvement lorsqu’il faut se pencher ou s’accroupir. Toutefois, l’ajout de cette fente a une conséquence inattendue, elle empêche les couturiers d’effectuer des ajustements. Des membres se sont ainsi retrouvées avec une fente plus courte, ce qui a contribué à une plus grande restriction de leurs mouvements.
Les comités du syndicat ont discuté de solutions avec la Société, notamment adopter un tissu plus élastique et modifier la conception de façon à permettre une meilleure mobilité des bras et faire en sorte que se pencher et s’accroupir soit plus facile.
Q :       La chemise est trop chaude. Est-ce que quelque chose va être fait à cet égard?
R :        Comme la laine respire mieux et est plus légère que notre ancien uniforme, pour ce qui est des rapports sur la chaleur excessive, nous nous concentrons sur la doublure du veston et le gilet, à laquelle nous avons suggéré des modifications et sur le tissu de la chemise. Alors que le chemisier des femmes a été modifié à la suite des commentaires reçus après les premiers essayages, les chemises pour homme sont faites d’un tissu un peu plus lourd et plus facile d’entretien, mais qui semble causer de l’inconfort. Des alternatives ont été proposées aux comités et nous continuons à travailler à une solution à ce problème, de préférence faisant place à des fibres naturelles, légères et aérées.
Q :       La chemise pour homme m’irrite le cou.
R :        Depuis que le nouvel uniforme comporte des chemises blanches, plusieurs groupes se sont dits inquiets que le collet jaunisse avec le temps. Afin de prévenir ce jaunissement, une bande de tissu gris a été cousu à l’intérieur. En raison du tissu et des changements à la conception effectués après les essayages, il n’a pas été possible de coudre la même bande sur le collet des chemisiers pour femme.
Le problème d’irritation pour les hommes est une surprise, parce qu’il n’avait pas été notée pendant les essayages. Nous croyons que c’est une question de couture et/ou le rebord de la bande grise, ce qui donne une irritation comparable à celle causée par une étiquette. Le fil utilisé pour la production des chemises semble être différent de celui que nous avions testé lors des essayages. Pour cette raison, nous n’avons pas vécu ce problème avant le lancement de l’uniforme. Nous en avons fait part à la Société.
Certaines personnes semblent souffrir de cet inconfort plus que d’autres. Nous vous recommandons de parler avec votre superviseur si vous croyez devoir revenir à l’uniforme bleu d’ici à ce que le problème soit réglé. Vous pouvez aussi essayer de laver la chemise à quelques reprises avec du vinaigre et de l’OxiClean ou du bicarbonate de soude, ce qui contribue à adoucir le tissu de façon significative.
Q:        Je suis allergique à la laine ou la soie, comment obtenir des éléments alternatifs de l’uniforme ?
R :        Les principales composantes de cet uniforme sont 100 % laine alors que l’écharpe et la cravate sont 100 % soie. Comme dans le cas des uniformes précédents, il y a des options pour les employés souffrant d’une allergie. Vous devrez d’abord obtenir un certificat médical confirmant votre allergie et faire un suivi auprès de Claudia.romanello@aircanada.ca qui prendra les dispositions et vous expliquera ce qu’il faut faire.
Q : Mon uniforme ne me va pas. J’ai de la difficulté à bouger lorsque je le porte. Ça me gêne et j’ai l’impression que c’est moi qui devrait m’ajuster à l’uniforme  et non l’inverse ! Que devrais-je faire ?  
R : Le syndicat a entendu que ses membres étaient fatigués des uniformes trop amples et voulaient quelque chose de plus moderne et stylé. On nous a aussi clairement fait savoir que les retouches devraient être incluses. Après le premier essayage, nos comités ont dit à la Société que l’uniforme a beau être plus élégant, mais nous le portons pour travailler et l’emphase devrait être mise sur la fonctionnalité, particulièrement pour l’uniforme féminin. Dès le début, le Comité de la santé et sécurité a insisté sur le fait que la liberté de mouvement est essentielle à ce projet.
De nombreux changements ont été apportés à la suite du premier essayage afin d’assurer une meilleure mobilité, y compris une révision complète des coutures d’épaule des vestons et une révision complète de la fabrication du chemisier pour femme. De plus, des changements importants ont été apportés à la veste et à la robe. Malgré tout, certains de ces éléments vous causent toujours des problèmes à bord. Nous avons fait part de vos préoccupations et commentaires à la Société et nous travaillons avec elle à des changements basés sur vos commentaires.
Le nouvel uniforme veut être inclusif de la diversité de forme, de poids et de grandeur. Le prêt à porter ne peut y arriver sans une certaine aide et c’est pourquoi le syndicat a insisté pour que la Société offre toute les retouches, y compris certains items sur mesure. Nous insistons sur l’importance que ce soit fait ainsi afin d’assurer que le programme de l’uniforme soit conforme à tous les points de vue : esthétique, sécurité et confort. Nous avons été heureux d’obtenir la confirmation que les retouches seront toujours offertes par le fournisseur actuel pour l’attribution 2018 (celle de cette année). Le Comité de l’uniforme demeure en contact avec la Société pour assurer les retouches sur l’attribution de 2019 et des années suivantes, selon les commentaires reçus.
Si vous avez des problèmes avec l’ajustement de votre uniforme, nous vous suggérons fortement de prendre un rendez-vous à une boutique Unisync afin d’essayer d’autres grandeurs et de voir si des retouches plus importantes que les altérations initiales devraient être faites. Les altérations peuvent être approuvées à la suite d’un contact avec Claudia.romanello@aircanada.ca.
Q :       Je suis chef de cabine et personne ne le sait ! C’est très frustrant pour tout le monde ! Qu’est-ce qui est fait à ce sujet ?
R :        Nous avons soulevé cette question à de nombreuses reprises au cours de la dernière année, particulièrement depuis que les nouvelles normes permettent de ne pas porter les ailes. Le syndicat continue à demander qu’une cravate/écharpe d’une couleur contrastante soit conçue pour les chefs de cabine.
Q:        Qu’en est-il de l’écharpe ?
A:         Les comités du syndicat ont reçu de nombreux commentaires concernant l’écharpe de l’uniforme féminin. Sur la base des commentaires reçus, nous avons suggéré que la Société se débarrasse de l’écharpe et trouve une nouvelle façon plus moderne de nous différencier de nos concurrents. De plus, pour des raisons de santé et sécurité nous avons demandé que seuls des items permettant une libération rapide soient envisagés pour les parures de cou, homme et femme.
Entre cette demande et la volonté de la Société de conserver une écharpe traditionnelle, le résultat a été le foulard en boucle avec attache rapide cachée. À l’origine, l’attache était un bouton pression que nous avons jugé non-sécuritaire, ce qui a mené à la même attache que celle du cordon de la CIZR que nous avons depuis des années.
Q :       Je préfère un foulard plus long, est-ce une option ? Le foulard court tourne autour de mon cou toute la journée.  
R :        La Société l’a mentionné dans ses communications, un foulard plus long sera rendu disponible. De plus, ce mouvement de roulement peut être empêché en tordant le foulard avant de l’attacher.
Q :       Mes cheveux se prennent toujours dans l’attache du foulard. Pourquoi y va-t-il plus de tissu à l’arrière ? 
R :        Pour des raisons de sécurité et justement pour empêcher les cheveux de se prendre dans l’attache, du tissu a été ajouté pour la couvrir. Ce tissu devrait être repoussé par-dessus l’attache. Afin d’assurer que l’attache est couverte, nous suggérons de fermer l’attache devant un miroir et de placer ensuite le foulard correctement.
Q :       Aurons-nous de nouveaux vêtements de nuit pour les vols long-courrier ?
R :        La Société nous a fait savoir qu’elle mettait la priorité sur l’uniforme et qu’elle reviendrait sur les vêtements de nuit plus tard. Le Comité de l’uniforme a compilé les résultats du sondage sur les vêtements de nuit et a fait parvenir les résultats à la Société afin d’entreprendre le travail dans ce dossier le mois prochain. Vous pouvez prendre connaissance des résultats de ce sondage en suivant ce lien(anglais seulement).
Q :       Je m’inquiète de me faire voler ma valise par un passager et je ne crois pas que l’enveloppe de la poignée suffise à l’empêcher.
R :        Dans le sondage sur les bagages, les membres nous ont confié la tâche complexe de faire en sorte que nos bagages ne soient pas une cible, tout en assurant qu’ils comportent un élément d’identification empêchant un passager de prendre notre valise par erreur. On nous a aussi demandé des bagages mieux sécurisés, en plus de pouvoir utiliser nos valises pour des voyages personnels, une chose qui a toujours été techniquement interdite en raison de leurs éléments identifiables.
Il est généralement reconnu que les éléments rouge vif de nos anciens bagages en faisaient une cible et pour des raisons de sécurité, il a été décidé de ne plus identifier les valises de cette façon. Le syndicat a donc proposé une enveloppe de poignée très visible par les passagers qui récupèrent leurs bagages, mais qui peut être retirée pour les voyages personnels.
Sur la base des commentaires reçus, nous explorerons d’autres façons d’identifier les bagages des membres du personnel de cabine pour les employés qui le désirent. D’ici là, nous vous encourageons à écrire votre nom sur l’enveloppe de la poignée, conformément aux directives de la Société, de façon à éviter les échanges accidentels de bagages entre les membres du personnel de cabine.
Q :       La poignée de la valise est trop haute.
R :        Suite au sondage sur les bagages nous avons demandé que les poignées soient entièrement ajustables. Parmi les fabricants qui ont soumissionné pour le contrat, un seul, Samsonite, était intéressé ou capable de satisfaire à cette demande. La valise à roulettes de 21 pouces offre 8 options de hauteur et le cabas en offre 4, facilement identifiables sur la poignée télescopique.
Q :       La valise est plus petite. Où vais-je ranger mes achats ?
R :        La valise principale n’est pas conçue pour rapporter des achats, point final. Comme Comité de la santé et sécurité, notre préoccupation première était de faire diminuer le taux élevé de blessures attribuables à des bagages trop lourds ou surdimensionnés. C’est aussi ce qu’a exigé Transports Canada en juin 2017 et ce qu’ont demandé les membres dans le sondage sur les bagages. Un sac fourre-tout plus petit était aussi nécessaire suite à l’ajout de la petite valise « spinner » dont le type de roues a suscité un vif débat.  En conséquence, nous sommes revenus à une valise aux dimensions régulières, qui répond aux exigences en matière de bagage à main pour la valise à roulettes de 21 pouces et à un sac d’épaule plus mince.
Pour des raisons sanitaires et pratiques, la boîte à lunch beaucoup plus grosse a été dotée d’une doublure amovible. Ceci signifie qu’elle peut servir de bagage supplémentaire si vous voulez apporter vos chaussures et vêtements de sports en escale ou rapporter un achat spécial. Compte tenu de sa taille elle vous permettra aussi d’apporter des goûters.
À notre demande, après des tests de tassement incluant le Manuel, des chaussures d’office et une trousse de toilette, nous avons fait agrandir la section du centre du cabas d’un demi-pouce. Malheureusement, en raison des délais limités, vos conseillers syndicaux n’ont pas été en mesure de tester ce nouveau sac avant son lancement, et donc nous n’avons pas pu l’essayer avec le chandail tricoté, le tablier et les mitaines de four. Suite à vos commentaires, nous avons suggéré que pour les futurs modèles la section arrière soit agrandie d’un pouce afin de faire de la place pour ces items. Le syndicat continue aussi à travailler avec la Société à son projet d’élimination du papier, ce qui contribuera à augmenter l’espace disponible dans ces pièces de bagage.
Q :       La valise est lourde à tirer avec la boîte à lunch sur le dessus.
R :        Une boîte à lunch beaucoup plus grande comparable à celles utilisées par les équipages d’autres transporteurs était une demande très fréquente des membres. Nous avons réussi à obtenir cet item réclamé par les membres, mais c’est arrivé trop tard pour que les conseillers syndicaux puissent en faire le test avant le lancement.  Cette boîte à lunch a amené des problèmes inattendus comme son poids a l’effet de rendre la valise à roulettes débalancée. Nous suggérons de ranger les objets les plus lourds au fond de la valise de 21 pouces et du cabas afin d’en améliorer l’équilibre lorsque vous tirez vos bagages.
Q :       Mon cabas traîne au sol lorsque je marche et il fait renverser la valise lorsque je la mets debout.
R :        Nous avons entendu et vécu ce problème qui survient lorsque le sac est attaché à la valise de 21 pouces. Le fait de traîner au sol cause de l’usure et en plus, il semble que la courroie s’étire avec l’usage, ce qui aggrave le problème.
Afin de solutionner ce problème, nous avons suggéré que la conception soit revue de façon à inclure des crampons en caoutchouc aux coins inférieurs du cabas. Ceci préviendra l’usure et améliorera la stabilité ce qui empêchera le cabas de faire basculer la valise. Comme mesure plus immédiate, nous avons suggéré à la compagnie de demander à Samsonite de revoir la courroie afin de voir si elle peut en produire une qui ne s’étire pas avec l’usage. Les comités demanderont aussi que les pieds en plastique des prochaines productions de la valise de 21 pouces soient légèrement allongés.
Q :       Les roues de ma valise sont différentes de ce à quoi je suis habitué.
R :        Les roues Samsonite sont différentes des roues de style patins à roues alignées auxquelles nous sommes habitués. Les roues en double demi-lune de Samsonite ont été testées et améliorées au fil des ans chez d’autres transporteurs dont Transat. Dans le cadre de notre processus de sélection nous avons parlé à nos consœurs et confrères afin de connaître leur opinion sur cette valise. Ces roues sont semblables à celles des valises qui avaient été originellement suggérées parce que leur conception est plus simple.
Le roulement à billes des roues de style patins à roues alignées fonctionne très bien lorsque les roues sont neuves, mais lorsque l’eau et le sel le font rouiller, il devient plus difficile de faire rouler la valise. Ça commence par le grincement auquel nous sommes toutes et tous habitués et ça finit par se briser. Il s’agit d’un enjeu récurrent pour nos membres et lorsque ça se produit, il n’y a pas d’autres possibilités que de transporter la valise par la poignée latérale, puisque les roues sont complètement détruites.
Ces nouvelles roues devraient nous épargner le problème de rouille et leur petite taille rend plus facile le transport d’extras en cas de bris. La petite taille et la conception simplifiée font toutefois en sorte que la valise ne roule pas aussi doucement que les valises équipées de roues de style patins à roues alignées neuves.
Q :       J’ai enlevé les roues de ma valise et j’ai remarqué de la graisse, est-ce que je devrais l’enlever ?
R :        NON. Certains membres nous ont dit avoir enlevé la graisse des pivots des roues pour qu’elles tournent plus facilement. Nous avons demandé des précisions à la Société, mais nous ne pouvons que présumer que la graisse est là afin de prévenir l’usure et la corrosion.