Message de la Présidente - Aout 2008

Section IX

Merci à tous ceux et celles qui ont participé aux manifestations et aux efforts de lobbying des dernières semaines. Nous avons été en mesure d’attirer l’attention du public et de faire en sorte que les compressions annoncées par Air Canada sont devenues un enjeu public. Parce que le ministre du Travail a rejeté la demande de dérogation à la Section IX du Code canadien du travail faite par Air Canada, nous avons pu rencontrer la compagnie à Calgary au cours du mois d’août. Mais une semaine d’âpres discussions n’auront pas permis de conclure un accord sur un programme d’adaptation qui aurait été acceptable pour vous. 

La prochaine étape est le processus de résolution de conflit prévu à la Section IX. Le ministre du Travail a maintenant nommé l’arbitre Brian Keller pour aider les parties. Le processus de médiation sera lancé le samedi 30 août. Le mandat de l’arbitre Keller tel que défini par la Section IX est limité au Plan d’adaptation pour les employés surnuméraires. Il ne peut modifier ni le nombre de licenciements prévus, ni la date des licenciements, ni les fermetures de bases.

Le SCFP a l’intention de se battre contre ces fermetures de bases injustifiées et ces licenciements punitifs par le biais d’actions distinctes et sans lien avec l’arbitrage.

La Section IX prévoit que l’arbitre a jusqu’à 4 semaines après la date de sa nomination pour rendre sa décision. En conséquence, nous nous attendons à une décision sur le fond le 15 septembre avec publication des motifs un peu plus tard.

Le syndicat a retenu les services de Ray Larkin comme conseiller juridique. M. Larkin est un avocat du travail bien connu de Halifax. Il a notamment été conseiller juridique pour DEVCO dans les deux seules autres causes  portant sur la Section IX.

Air Canada a accepté de ne pas procéder aux licenciements tant que la décision n’aura pas été rendue.

Manifestations dans l’ensemble du Canada

Les manifestations pancanadiennes organisées le 28 juillet ont connu un immense succès – de nombreux membres, des familles, des membres d’autres syndicats et des hommes et femmes politiques se sont déplacés pour manifester leur solidarité et leur opposition à la décision d’Air Canada de fermer les bases de Halifax et de Winnipeg et de licencier 300 membres à Vancouver. Les dirigeants de la composante étaient aux manifestations de Toronto, Montréal et Vancouver. Les médias ont relayé notre message collectif de façon claire et sonore : les fermetures de bases et les licenciements auront un impact négatif sur la capacité d’Air Canada de maintenir un service fiable dans ces collectivités.

Poursuite de la campagne politique

La phase 2 de la campagne politique destinée à sauver les bases et à empêcher les mises à pied est en cours de planification. Attendez-vous à recevoir très bientôt des nouvelles de la composante et des présidents des sections locales sur les prochaines étapes de notre campagne et les façons dont vous pourrez y prendre part. Il est essentiel que votre participation à ces efforts demeure forte pour pouvoir espérer en sortir victorieux. Les conseillers syndicaux du SCFP national, comme les membres du personnel de la recherche et des communications nous ont donné un extraordinaire coup de main et ils poursuivront leurs efforts de lobbying en notre nom.

Unité des membres

Rien ne soude un groupe mieux qu’un objectif commun. Tout enjeu qui touche les membres dans leur ensemble, que ce soit directement ou indirectement constitue une motivation à l’action. C’est cette action qui nous unit et qui renforce notre détermination et notre unité. L’unité renforce notre position face à l’employeur et lui transmet un message clair et fort.

Depuis l’annonce par Air Canada de son intention de fermer les bases de Halifax et de Winnipeg et de licencier 300 membres de Vancouver, j’ai pu voir cette unité se construire. De notre campagne d’envois de lettre au ministre du Travail, aux nombreux courriels d’offre d’aide reçus à mon bureau, en passant par la distribution d’information aux passagers et les manifestations dans tout le Canada, nous avons réussi à faire la démonstration de la force du nombre qui est nécessaire pour faire passer le seul message qui compte : Attention Air Canada, nous sommes unis et ensemble nous réagissons !

Pour que nous obtenions le succès escompté, cette impulsion doit demeurer vivante en vue de la prochaine étape de notre campagne politique et de la négociation prévue pour 2009. Vous êtes la clé de ce succès. Nos consœurs et confrères de Halifax, Winnipeg et Vancouver doivent pouvoir compter sur cette force pour être en mesure de traverser cette période difficile. 

Merci de continuer à nous apporter votre soutien !

Historique de la Fête du travail

Au Canada, la Fête du travail a lieu le premier lundi de septembre et si la plupart des pays la célèbrent le 1er mai, la fête est tout de même soulignée tout autour du monde. Cette fête est le résultat direct des efforts du mouvement syndical et elle est fêtée depuis 1872 au Canada. 

La célébration de la Fête du travail tire ses origines du Mouvement de la journée de 8 heures qui réclamait 8 heures de travail, 8 heures de loisirs et 8 heures de repos.

Dans le passé, le mouvement syndical a travaillé pour obtenir des avantages sociaux que certaines personnes prennent aujourd’hui pour acquis – des lieux de travail sécuritaires, des soins médicaux, l’assurance-emploi, des heures de travail raisonnables, un salaire convenable etc. N’oublions pas ces héros qu’étaient nos ancêtres, ces gens qui se sont battus avec acharnement pour que les syndicats et la Fête du travail deviennent des réalités.

Célébrez dans l’esprit du passé et affirmez aujourd’hui la dignité et l’honneur de nos collègues travailleurs de partout.

Nomination à un comité de la composante

Présidente du Comité de la solidarité – Heather Tilroe, Calgary

Bulletins électroniques – Demeurez informés

Environ 4 700 membres sont maintenant inscrits pour recevoir nos bulletins électroniques. Aujourd’hui plus que jamais, il est essentiel que nous puissions rejoindre tous nos membres par le biais de cette méthode efficiente et efficace. Si vous ne vous êtes toujours pas inscrits à notre liste courriels, je vous demande instamment de le faire maintenant en vous rendant sur www.accomponent.ca et en cliquant sur l’onglet Joignez-vous à notre liste courriels situé à gauche. 

Comme toujours, nous continuerons à publier un petit nombre de bulletins papier qui seront disponibles aux bureaux des sections locales et aux centres de communication.

En toute solidarité,

La présidente de la composante d’Air Canada du SCFP

 

Lesley Swann