Message de la Présidente - Janvier 2008

Vol AC190

Nous tenons à souligner tout spécialement l’héroïsme des agents de bord du Vol 190 du 9 janvier 2008. Les membres de la base de Toronto, Shirine Eltaher, Christopher Weaver, Christine Boisvert ainsi que l’agente de bord Denise Wills qui n’était pas en devoir, ont accompli plus que leur devoir, malgré le fait qu’ils ont été eux-mêmes blessés. Au nom de tous les agents de bord d’Air Canada, je vous félicite pour votre comportement exemplaire et votre bravoure dans des circonstances particulièrement difficiles. Félicitations, nous sommes extrêmement fiers de vous !

Des incidents de ce genre mettent en lumière une fois de plus que la raison première de l’existence de notre profession est la sécurité.

Escale à LHR, heure du départ et transport

Depuis juillet 2007, votre syndicat fait pression sur la société pour qu’elle revienne à 2 h 30 avant l’heure du vol comme heure de départ vers l’aéroport lors des escales à Londres. Nous avons finalement réussi et à compter du programme de vols de janvier 2008, l’heure de passage de la navette sera 2 h 30 avant le départ du vol. La société a aussi confirmé qu’elle aura recours à des autobus distincts pour les membres du personnel résidant à l’hôtel de l’aéroport.

Demandes de vacances 2008-2009

Les modifications et améliorations apportées cette année au processus de demande de vacances incluent la possibilité de spécifier un nombre de journées consécutives à l’intérieur d’une certaine période et la possibilité d’opter soi-même pour un nombre minimal de jours déjà prévu. Le nombre minimum de jours ne peut être de moins de 7.

Exemple 1 – Diminution volontaire :  Un agent de bord demande 10 jours entre le 1er et le 31 juillet avec une diminution volontaire. Le système cherchera d’abord une période de 10 jours à l’intérieur des dates spécifiées. S’il manque des journées, le système diminuera ses exigences d’une journée jusqu’à concurrence d’un minimum de 7 jours.

Exemple 2:  Diminution volontaire avec minimum :  Un agent de bord demande 14 jours entre le 1er et le 31 juillet avec une diminution volontaire jusqu’à un minimum de 10 jours. Le système recherchera d’abord 14 jours au cours de la période spécifiée. S’il n’y arrive pas, il diminuera ses exigences d’une journée, mais il n’ira pas plus bas que 10 jours.

Propositions de négociation pour 2009

Les bureaux de vos sections locales se préparent à tenir des réunions extraordinaires des membres afin de vous permettre de nous faire part de vos propositions de négociation. Je vous recommande fortement de participer à ces rencontres ou au moins d’y faire parvenir vos propositions. C’est à votre tour de faire part des changements que vous aimeriez voir dans notre prochaine convention collective. Cette démarche initiale met la table pour l’étape suivante, le sondage de négociation. Prenez donc le temps d’y participer et de dire ce que vous voulez. Je n’insisterai jamais assez sur l’importance de votre participation à ce premier processus d’une importance vitale.

Protection des droits prévus à la convention collective

Votre syndicat continue de déposer des griefs lorsque la convention collective n’est pas respectée. Seulement en 2007, nous avons déposé plus de 600 griefs. Votre syndicat présente les griefs de niveau II et les griefs liés au repas à la société puis, s’ils n’ont pas été résolus, il les fait entendre par l’arbitre Teplitsky. Votre syndicat dépose aussi des griefs devant d’autres arbitres que M. Teplitsky. Environ 90 % des griefs liés aux règles de programmes de vols et aux repas sont réglés avant d’être entendus par un arbitre et votre syndicat obtient gain de cause dans environ 50 % des cas. Soyez assurés que chaque fois qu’une violation de notre contrat est rapportée, nous continuerons à déposer des griefs en votre nom.

Lorsque votre syndicat croit que la société nuit au travail du syndicat ou viole le Code canadien du travail, il dépose une plainte au Conseil canadien des relations industrielles. Une telle plainte a d’ailleurs récemment été déposée suite à la diminution unilatérale des paiements effectués à vos conseillers en santé et sécurité.

Il arrive régulièrement que votre syndicat embauche des experts et fasse appel au personnel du SCFP dans ses discussions avec la société. Ces personnes conseillent et aident aussi à la gestion interne du syndicat et à l’interprétation des règlements. Par exemple, votre syndicat fait appel à des avocats et aux professionnels du SCFP pour plaider des causes en arbitrage. Il a aussi embauché un juricomptable dans le dossier des économies générées par le PBS et il a recours au personnel du service de la recherche du SCFP pour l’aider dans la préparation des sondages de négociation et pour obtenir informations et conseils.

Arbitrage dans le dossier des programmes de départ volontaire (PDV) - CHQ-06-64

L’arbitre Teplitsky a jugé que le grief sur les PDV doit aller en arbitrage. La société a refusé un PDV à 21 de nos membres parce que selon elle, le nombre total de PDV ne peut dépasser le chiffre de 250 au cours d’aucune des années couvertes par ces programmes. Le syndicat soutient que l’interprétation de « au moins 250 » signifie que la société est raisonnablement tenue d’offrir plus de 250 programmes si la demande le justifie.

De plus, l’annexe 2 du Protocole d’accord décrivant les Programmes de départ volontaire stipule que : « L’un des grands principes de ce programme est qu’un nombre maximal de PDV sera accordé. »

L’arbitrage dans le dossier des PDV aura lieu devant l’arbitre Robert Herman le 2 avril 2008.  Le syndicat est déçu de ne pas avoir pu obtenir une audience plus rapidement, mais compte tenu de ses disponibilités, c’est ce que l’arbitre pouvait nous proposer de mieux.

Shepell FGI

Lors de la dernière rencontre du Comité syndical-patronal à l’échelon de la direction générale, le syndicat est revenu sur les préoccupations de nos membres dans le dossier des procédures de départ et de retour de congé via Shepell-FGI.  Voici la position du syndicat face aux questions les plus fréquentes du représentant de Shepell.  Si on vous demande :

Quel genre de maladie : Vous n’êtes pas tenus de répondre autre chose que maladie ou blessure au travail.

Information médicale : Vous n’êtes pas obligés de répondre. Le syndicat vous suggère de ne pas répondre.

Votre numéro de téléphone : Vous n’êtes pas obligés de donner cette information.

Votre date de naissance :  Vous n’êtes pas obligés de donner cette information.

Conception de l’office sur les B787

Le 21 janvier 2008, le Comité de l’offi
ce du B787 s’est réuni avec l’ingénieur responsable de sa conception à l’usine de Boeing à Seattle. Ils se sont rencontrés dans le but de travailler sur la conception initiale de la structure de l’office. Le SCFP y avait dépêché deux membres du comité, un représentant du Comité de la santé et sécurité et un représentant du Comité des nouveaux aéronefs. Le B787 doit s’ajouter à la flotte d’Air Canada dès 2010.

Des membres du personnel de cabine tenus de nettoyer le poste de pilotage

Le syndicat tient à réagir à la publication du numéro de décembre de « Go », numéro dans lequel on rappelle aux agents de bord qu’ils doivent ramasser les verres et autres ustensiles restés dans la cabine de pilotage après l’atterrissage. Sachez que vous n’avez aucunement l’obligation de nettoyer le poste de pilotage. Ce paragraphe d’une publication de la société n’est rien d’autre qu’une insulte à la profession de nos membres.

Départ à la retraite du président du Comité de la CSST de la composante

Eddie Cheung, Président du Comité de la CSST de la composante depuis 30 ans prend sa retraite à la fin janvier 2008. Au nom de tous les agents de bord, nous souhaitons à Eddie une retraite heureuse et en santé. La contribution d’Eddie à notre syndicat a été rien de moins qu’exceptionnelle et nous tenons à lui affirmer que nous avons apprécié tous ses efforts à leur juste valeur. Sa personne comme sa grande expertise manqueront à toutes et à tous. Eddie sera remplacé par le conseiller dans le dossier de la CSST, Jean-Jacques Israel, qui prendra la présidence. 

Nominations aux comités de la composante

Comité de la solidarité

Sean McGuire          (YYZ):  Président

Conseil d’administration du PAS

Claire Renaud          (YYC): Présidente

Gurveen Garewal     (YVR): Syndic

Heather Thomson     (YYZ): Syndic

Comité de la CSST

Jean-Jacques Israel (YVR):  Président

Bernard Lecerf         (YVR):  Conseiller CSST

En terminant, mentionnons que 2008 sera une année charnière pour nous. Nous concentrerons nos efforts au renforcement de notre unité en prévision de la négociation à venir.  La société étudiera attentivement nos gestes afin de voir jusqu’à quel point les membres sont déterminés et jusqu’où ils sont prêts à appuyer leurs dirigeants syndicaux. Nous pourrons réussir en 2009, mais seulement si nous présentons à notre employeur un front uni et solide.

En toute solidarité,

La présidente de la composante d’Air Canada du SCFP

 

Lesley Swann