Message de la Présidente -Juillet 2008

Depuis l’annonce par Air Canada des licenciements et des fermetures de bases, l’exécutif de votre composante, les conseillers syndicaux du SCFP national et notre conseiller juridique ont eu recours à toutes les ressources disponibles pour réagir à ces nouvelles dévastatrices et nous explorons toutes les avenues possibles pour faire en sorte d’en atténuer les conséquences pour nos membres. Nous sommes là pour vous soutenir à toutes les étapes de cette crise et nous ne négligerons rien pour nous assurer du respect de vos droits.

Le 9 juillet 2008, Air Canada a annoncé la fermeture des bases de Halifax et Winnipeg.  Cette nouvelle a été dévastatrice pour nos membres des deux collectivités visées. Des familles seront déracinées et devront partir de l’endroit qu’elles considèrent comme chez-elles, des vies seront changées à tout jamais. Air Canada n’a aucun état d’âme à n’offrir que des relocalisations sans compensation. Les compressions de coûts et l’amélioration de la rentabilité est le seul jeu auquel veut jouer Air Canada, rien de plus et rien de moins. 

Le syndicat a demandé à Air Canada de prendre connaissance des résultats de leur étude de viabilité des bases et la compagnie a refusé de partager cette information très importante. Cette attitude est tout simplement renversante. Ce manque de transparence est très inquiétant. Pourquoi un refus de partager cette information de la part d’Air Canada ?

Nous travaillons en étroite collaboration avec le SCFP national avec qui nous joignons nos forces pour mener des campagnes de lobbying et d’éducation publique. Le SCFP national est à 100 % derrière nous dans cette lutte et il nous a offert ses ressources. Nous avons conjointement publié plusieurs communiqués de presse sur les fermetures de bases et les mises à pied et nous entendons poursuivre nos efforts d’éducation du public sur les impacts des agissements d’Air Canada dans les collectivités touchées.

Votre syndicat a aussi initié diverses actions et il continuera à publier sur une base régulière des mises au point qui vous sont destinées. Plus spécifiquement, nous avons participé à des réunions spéciales des membres à Halifax et Winnipeg, nous avons rencontré des fonctionnaires du bureau du ministre du Travail et nous tentons en ce moment d’obtenir une rencontre avec le ministre lui-même. Restez attentifs, il y aura encore des communiqués de presse et des entrevues dans les médias. Partout au pays, mon message est le même :Air Canada, nous répliquons !

Le 28 juillet 2008, il y aura des manifestations sur l’ensemble du réseau. Nous vous donnerons les détails, heure et date, très bientôt. Votre participation y sera essentielle. Si vous êtes dans l’une des villes où une manifestation aura lieu, soyez-y ! Venez avec vos collègues, vos amis, les membres de votre famille. Il s’agit d’une excellente occasion de faire la démonstration à Air Canada que nous sommes unis et que nous entendons nous battre pour nos emplois et nos droits !!!

Une page consacrée aux fermetures de bases et aux mises à pied sera en ligne sur notre site Web (www.accomponent.ca).  Vous pouvez aussi vous rendre sur le site du SCFP national (www.scfp.ca) pour en savoir plus sur nos efforts de lobbying et nos campagnes de réplique.

Section IX du Code canadien du travail

Comme vous le savez, Air Canada a demandé à être exempté de la Section IX. Le syndicat a réagi à la demande de la compagnie en faisant parvenir au ministre du Travail une lettre dans laquelle nous énumérons les raisons pour lesquelles nous croyons qu’il devrait rejeter cette demande. Nous avons aussi rencontré des responsables gouvernementaux afin de leur expliquer notre position et nous avons déposé un mémoire fouillé dans lequel nous justifions notre position. Le gouvernement du Canada ne doit pas nous priver de nos droits en vertu du Code.

Si vous voulez lire la Section IX, rendez-vous sur www.justice.gc.ca, choisissez votre langue, puis cliquez sur « Faire une recherche des lois et règlements codifiés du Canada », un onglet situé à gauche de la page. Cliquez ensuite sur C dans la liste alphabétique, déroulez le menu jusqu’à ce que vous trouviez le Code canadien du travail et cliquez sur ce lien. La table des matières du Code canadien du travail apparaîtra. Déroulez ce menu jusqu’à ce qu’apparaisse la Section IX : licenciements collectifs. Cliquez sur ce nouveau lien et vous trouverez la définition de la Section IX qui commence à l’article 211 et se poursuit jusqu’à l’article 229. La demande de dispense de la Section IX est à l’article 228 (d). 

Il est d’une extrême importance que tout le monde, tous les membres de toutes les bases, toutes nos familles et tous nos amis nous aident à préserver nos droits prévus au Code canadien du travail et à notre convention collective.

Nous vous demandons de prendre contact avec le ministre du Travail, l’Honorable Jean-Pierre Blackburn afin de lui demander de ne pas accorder une exemption à Air Canada. Nous avons besoin de votre aide immédiatement. Il est possible de joindre le ministre Blackburn par téléphone au (819) 953-5646, par télécopieur au (819) 994-5168 et par courriel à Blackburn.J@parl.gc.ca.  Nous communiquons aussi cette information par un appel téléphonique aux membres.

Nous vous encourageons aussi vivement à prendre contact avec votre député, provincial et fédéral afin de leur demander leur appui pour que la demande d’exemption d’Air Canada soit rejetée.

En soutien aux membres de Vancouver, les dirigeants de la composante seront à la réunion spéciale des membres de la base qui est prévue pour le 22 juillet 2008.

En terminant, j’aimerais vous dire que vous pouvez être assurés que votre syndicat mènera toutes les actions qui seront nécessaires pour répliquer à Air Canada et ce, de façon vigoureuse et jusqu’au bout. Air Canada doit traiter ses agents de bord avec le respect et la dignité qu’ils méritent, rien d’autre ne saurait être acceptable. Ensemble, nous constituons une force avec laquelle il faudra compter.

“Faisons-nous entendre, c’est le temps de répliquer !

En toute solidarité,

La présidente de la composante d’Air Canada du SCFP

 

Lesley Swann