Suppression des toilettes désignées

La compagnie a récemment annoncé qu’elle va revenir sur sa politique de désignation des toilettes à l'avant pour l’utilisation de l’équipage seulement.  Le 27 juillet, ce processus a commencé pour les appareils à couloir unique, et le 10 août, il commencera sur les gros-porteurs. Cela survient après de nombreuses semaines de va-et-vient entre le syndicat et la direction, où nous avons soulevé de très fortes objections à ce changement si tôt.

Le syndicat et ses représentants en matière de santé et de sécurité estiment qu’il est crucial de suivre deux règles fondamentales de santé et de sécurité lors de l’adoption et de la modification de procédures telles que les toilettes désignées:

1. Le principe de précaution stipule que les mesures visant à réduire les risques ne doivent pas attendre de preuves scientifiques irréfutables, mais que les employeurs doivent prendre des mesures en faveur de la prévention jusqu'à ce que celles-ci se révèlent inefficaces.

2. La hiérarchie des contrôles, qui stipule que les dangers doivent être traités dans l’ordre suivant : élimination, substitution, atténuation technique, atténuation administrative et, enfin, atténuation des équipements de protection individuelle.

En supprimant les toilettes désignées pour l’équipage, le syndicat croit fermement que la compagnie ne respecte pas ces deux principes. La compagnie affirme qu’en fournissant des mesures telles que le contrôle de la température des passagers, les annonces, le toilettage amélioré des aéronefs et l’EPI pour les équipages et les couvre-visages pour les passagers, les toilettes désignées aux membres de l'équipage ne sont plus nécessaires. Toutefois, il y a des lacunes importantes dans ces mesures qui ne peuvent tout simplement pas compenser les avantages offerts par un lavabo réservé à l’équipage seulement.

La pandémie est toujours en cours, et les effets complets des réouvertures économiques dans le monde commencent à peine à être connus. L’OACI (Nations Unies) et l’IATA (association mondiale de l’industrie du transport aérien dont Air Canada est membre) recommandent toutes deux de désigner des toilettes lorsque cela est possible. Par conséquent, il est à la fois regrettable et décourageant de voir l’entreprise s’écarter des directives reconnues à l’échelle internationale et faire reculer les mesures conçues et mises en œuvre pour protéger ses travailleurs. Nous avons traversé beaucoup d'épreuves et le syndicat estime que ses membres méritent mieux.

Comment vous assurez que votre voix est entendue:
Nous travaillons 24 heures sur 24 pour nous assurer que vos préoccupations sont bien reçues et que la compagnie les tienne en compte pendant qu’elle réorganise ses produits, services et procédures. Nous ne pouvons pas dire qu’on a vu quoi que ce soit sur Facebook lorsque nous tenons des discussions avec la direction. Citer des commentaires que nous voyons sur les médias sociaux pourrait violer la confiance que nous avons en tant que collègues. Facebook est alors préférable pour les discussions occasionnelles entre collègues – et non pour rapporter des situations que vous voulez voir corrigées. S’il vous plaît aidez-nous dans notre travail afin que vous puissiez venir au travail en toute confiance en SOUMETTANT UN RAPPORT :

  • Si vous avez le temps de vous exprimer sur Facebook ou d’autres plateformes, vous devriez avoir déjà signalé votre problème officiellement – aucune exception.
  • Pour des préoccupations au sujet des dangers potentiels ou réels, déposez un rapport électronique de plainte en matière de santé et de sécurité que l’entreprise est assurée de voir, que vos représentants syndicaux voient et qui contribuera aux statistiques de l’entreprise utilisées pour rendre le lieu de travail plus sécuritaire. 
  • À partir du portail ACAeronet > sécurité > Soumettre un rapport au moyen du sysGIS
    Lien direct sur le web : sims.aircanada.ca

    ·         Application AQD pour iPad si vous êtes directeurs de service. Si vous êtes un directeur de service remplissant un rapport pour un agent de bord sur votre iPad, il est très important de s’assurer que vous remplissez leur nom en tant qu’employé déclarant de sorte que le système l’attribue à eux, plutôt qu’à vous.

- Vous passerez par deux écrans de connexion
- Cliquez sur le petit (c’est très petit!) onglet rapport électronique en haut à gauche de l’écran
- Sur l’écran suivant, sélectionnez plainte de santé et sécurité dans le menu de droite
- Un pop-up apparaîtra
- N’oubliez pas d’utiliser votre adresse électronique d’Air Canada
- Avant de cliquer sur « soumettre » vérifiez le bouton « département » juste à gauche et assurez-vous que le DÉPARTEMENT DES SERVICES EN VOL est sélectionné

Nous vous suggérons fortement de taper le texte de votre plainte dans un courriel ou un logiciel tel que Word/Pages afin qu’il ne soit pas perdu s’il y a un problème de soumission.

Vos représentants syndicaux de santé et sécurité pourront voir votre rapport dans le système de sécurité, mais envoyez-nous un courriel pour nous laisser savoir que vous l’avez soumis avec le numéro de référence du rapport.

Nous demeurons disponibles pour nos membres dans ces temps difficiles. Visitez-nous à nos bureaux, ou écrivez-nous à contact@accomponent.ca (non-urgent) ou à 247@accomponent.ca (questions qui ne peuvent pas attendre au jour ouvrable suivant).

Solidairement,

Votre Comité de la santé et sécurité de la Composante d’Air Canada du SCFP