Le point sur le surplus de personnel 1

Le nombre final de membres en statut de mise à pied technique pour le mois d’avril 2020 a été annoncé par la Société la nuit dernière à la suite de la fin de la deuxième période de demande de mises à pied techniques. Le nombre total de membres du SCFP en mise à pied technique au cours du mois à venir est d’environ 6 800.
 
Près de 400 autres membres se sont portés volontaires pendant la deuxième période de demandes. La Société a aussi annoncé qu’elle allait procéder à de nouvelles réductions du nombre de vols pour le mois d’avril 2020, ce qui signifie qu’elle sera dans l’obligation d’ajouter au nombre de mises à pied. Plutôt que de placer d’autres membres en statut de mise à pied technique involontaire, elle aura recours aux nouveaux volontaires qui se sont manifestés pendant la deuxième période de demandes et elle ne fera pas de rappels chez les membres actuellement en mise à pied technique involontaire.
 
Voyez plus bas la répartition approximative des membres en mise à pied technique pour avril 2020 :
• Tous les 1 549 membres de Rouge sont en mise à pied technique involontaire.
• 3 340 membres de l’exploitation principale se sont volontairement placés en mise à pied technique, incluant ceux et celles qui étaient en congé spécial à la suite de la demande 1.
• 400 membres de l’exploitation principale sont placés en mise à pied technique à la suite de la deuxième période de demandes.
• 1 540 membres de l’exploitation principale placés involontairement en mise à pied technique.
 
Nous avons entrepris des discussions sur des mesures d’atténuation pour le mois de mai 2020 et les suivants et nous espérons être en mesure de vous en apprendre plus dès vendredi. Nous vous tiendrons informés de toutes les nouvelles informations.
 
Nous avons espoir d’être en mesure de compenser pour toutes les mises à pied grâce aux mesures d’atténuation prévues dans la convention collective et aux autres suggestions faites par le syndicat à l’employeur.
 
Informations à l’intention de ceux et celles qui sont en statut de mise à pied technique
Le syndicat a reçu de nombreux courriels portant sur la mise à pied technique et plus spécifiquement sur l’assurance emploi (AE) et la Prestation canadienne d’urgence (PCU) qui vient d’être annoncée. Le syndicat n’a pas une grande expertise dans ces programmes, mais il a tenté de réunir le plus d’informations pertinentes sur le sujet afin de vous venir en aide. Comme votre mise à pied technique ne prend effet que le 3 avril au plus tôt, vous ne devriez pas, pour l’instant, faire de demande à aucun de ces programmes, parce qu’il est probable que des explications plus claires soient apportées par le gouvernement cette semaine. Prenez note qu’il s’agit de directives de haut niveau et que les questions spécifiques devraient être adressées à Service Canada.
 
Assurance emploi (AE)
Si vous êtes en mise à pied technique en avril, que ce soit volontairement ou involontairement, vous pouvez faire une demande de prestations de l’assurance emploi. Il y a toutefois de nombreux dossiers en attente de traitement et il semble que l’admissibilité des nouvelles demandes sera aussi évaluée pour la PCU.
 
Dans la plupart des cas, vous devez avoir travaillé un minimum de 420 à 700 heures au cours des 52 dernières semaines pour être admissible à des prestations de l’assurance emploi. Les crédits de temps de vols sont doublés aux fins de l’AE, par exemple, un programme de vols de 75 heures est rapporté comme 150 heures assurables aux fins de l’assurance emploi.
 
Air Canada ou Air Canada Rouge prépareront les relevés d’emploi et les soumettront en format électronique à Service Canada. Vous n’avez pas besoin d’attendre votre relevé d’emploi pour faire votre demande.
 
Pour 2020, les prestations maximales de l’AE sont fixées à 55 % de votre salaire jusqu’à un maximum de 573 $ par semaine.
 
Si vous faites une demande à l’assurance emploi, assurez-vous de vous inscrire au dépôt direct afin de recevoir vos versements le plus rapidement possible. Pour faire votre demande en ligne allez à : https://www.canada.ca/en/services/benefits/ei/ei-regular-benefit.html
 
Prestation canadienne d’urgence (PCU)
Le gouvernement fédéral a annoncé la mise sur pied de la PCU, une nouvelle prestation destinée à apporter un soutien financier aux travailleurs qui ont dû cesser de travailler pour des raisons liées à la COVID-19. Les autorités fédérales responsables de ce programme n’ont pas encore annoncé les détails du programme. Des détails importants comme la façon dont le programme sera géré et la façon dont il interagira avec l’assurance emploi sont toujours inconnus.
 
Pour être admissibles aux prestations de la PCU, les demandeurs doivent (a) être résidents canadiens, (b) être âgés de 15 ans ou plus et (c), avoir eu un revenu total d’au moins 5 000 $ (combiné) en 2019 ou au cours des 12 mois qui ont immédiatement précédé la demande, revenus provenant de l’un des sources suivantes :
• Revenu d’emploi,
• Revenu d’emploi autonome et,
• Prestations de congé de maternité ou de congé parental.
 
La PCU paiera 2 000 $ par mois pendant une période maximale de 4 mois. Le formulaire de demande sera disponible le 6 avril et nous nous assurerons de faire un suivi à ce bulletin d’information dès que de nouvelles informations seront disponibles.
 
Voyez, à l’adresse qui suit, le document de Questions et Réponses publié par le SCFP national sur la PCU : https://cupe.ca/canada-emergency-response-benefit-qa.
 
Solidairement,