Le point sur le surplus de personnel 5

Aujourd’hui, nous avons reçu d’innombrables courriels à la suite de l’annonce portant sur le Programme de la subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) qui doit toujours recevoir l’approbation du gouvernement. Nous travaillons sans relâche avec la Société à peaufiner les moindres détails de notre participation à ce programme et nous vous ferons part des plus récentes informations sous peu.

Nous voulons établir clairement que les membres pourront choisir de ne pas recevoir leur salaire du Programme de la subvention salariale d’urgence du Canada et plutôt faire une demande de Prestation canadienne d’urgence (PCU), si le PCU constitue une meilleure option du point de vue financier. Les membres ne peuvent toucher les deux ; leur salaire par l’intermédiaire de la Subvention salariale d’urgence du Canada et les versements de la PCU, mais ils peuvent choisir entre les deux programmes celui qui leur apporte le plus grand avantage financier.

En vertu de la Subvention salariale d’urgence du Canada, les membres :

  • Seront réinscrits sur la liste de paie d’Air Canada
  • Toucheront un maximum de 847 $ par semaine
  • Continuerons à être admissibles aux prestations pour soins de santé (conformément à la convention collective)
  • Verront leur contribution au régime de retraite être déduite sur la base des montants payés et continuerons à accumuler du service ouvrant droit à pension
  • Verront l’arrêt des déductions pour récupération salariale pendant cette période
  • Verront l’arrêt des déductions pour uniforme pendant cette période
  • Auront le choix entre recevoir leur salaire grâce au Programme de la subvention salariale d’urgence du Canada ou de demeurer en mise à pied technique sans salaire et faire une demande de PCU

Cette disposition prendra fin soit le 6 juin 2020, SOIT au moment où vous serez rappelé au travail. Les discussions sur les mesures d’atténuation se poursuivront, puisque pour le moment la Subvention salariale d’urgence du Canada ne sera disponible que jusqu’au 5 juin 2020.

Nous tenons aussi à rappeler aux membres que les indemnités quotidiennes et les autres allocations ne sont pas considérées comme un revenu, parce qu’elles servent à rembourser des coûts liés à l’emploi. C’est pourquoi elles ne sont pas imposées et ne peuvent être déduites.

Nous comprenons que vous avez de nombreuses questions et nous travaillons à vous trouver les réponses. Nous apprécions votre patience en cette période.

Solidairement,