Arrivée à l'avion

Le 2 septembre 2022, le bulletin non signé ci-dessous a été distribué par voie électronique à tous les membres du personnel de cabine du réseau principal:

Dans le bulletin, il semble au syndicat que la compagnie croit vraiment que les retards dans nos stations à l'étranger sont causés par le personnel de cabine : " Les achats hors taxes, les achats de nourriture, les trop nombreux liquides achetés pendant l'escale qui sont passés par la sécurité et d'autres raisons ont fait que les équipages sont arrivés à l'avion en retard, ce qui est inacceptable ".  Je pense que la compagnie a omis les autres raisons, dont certaines pourraient être des retards dans le transport, des retards à la sortie des hôtels, des temps de transport, des retenues de sécurité, un manque d'effectifs de toiletteurs dans les avions, et des retards d'agents, pour n'en citer que quelques-unes.

La compagnie a négligé la restauration inadéquate à laquelle nous sommes confrontés dans la plupart des gares, le manque de personnel au sol, aux comptoirs et au téléphone. De nombreux membres doivent faire face à des livraisons insuffisantes de composants d'uniformes, à des périodes de service excessivement longues, à des retards accrus à l'arrivée, à des retards sur les vols de départ et à des annulations de vols.  Nous avons du mal à joindre nos collègues de l'ordonnancement, de multiples périodes de réaffectation dans nos listes et un afflux de nouvelles recrues qui essaient de comprendre tous les changements apportés à leurs blocs ou cycles de réserve.  Nous traversons tous une période difficile, mais il est inutile et injustifié de souligner votre performance de cette manière.

Le ton du message est malheureusement déplacé.

Nos membres, chacun d'entre vous, sont des professionnels qualifiés et ont travaillé pendant l'une des périodes les plus difficiles que notre industrie ait connues, et maintenant que nous approchons de la fin d'une pandémie mondiale, nous voyons notre employeur se concentrer sur vos achats hors taxes et vous voir arriver sporadiquement à l'avion avec des sacs à provisions.

Et enfin, le dernier paragraphe doit être abordé :

"Sachez que les performances de la station sont suivies de près et que tout vol retardé pour des raisons inacceptables (mentionnées ci-dessus ou autres) fera l'objet d'un suivi".

Veuillez informer toute personne appelant pour un " suivi " que vous aimeriez discuter de ses préoccupations avec la représentation syndicale sur place, vous n'avez aucune obligation de discuter du travail avant d'être au travail, enregistré.

Prenez soin les uns des autres et sachez que le syndicat est derrière vous.

Solidairement,

Wesley Lesosky
Président, Composante d’Air Canada du SCFP